Critiques de divers animes et OAV – 1ère fournée

Hello, bande de lecteurs ! Comment ça va-t’y ? Bien ? Ben moi aussi ! Je suis en vacances, et qui dit vacances, dit temps libre ! Je vais donc pouvoir vous présenter des animes et OAV que j’ai vu les semaines/mois précédents.

J’aime bien dire ce que j’ai pensé de tel ou tel truc. Ça me permet de partager ça avec les gens, de mettre ce que j’ai pensé/ressenti par écrit et de me sentir utile. Et vous connaissez l’expression « les paroles s’envolent, les écrits restent » : dans 6 mois ou dans 15 ans, je pourrais savoir exactement ce que j’en avais pensé.
Parce qu’avec le temps, notre opinion peut grandement changer. Par exemple, un film que vous avez adoré dans votre enfance peut vous paraître tout autre quelques années plus tard. Bon, évidemment, c’est beaucoup plus marqué lors de l’adolescence (on découvre l’univers passionnant du sexe… au prix de son innocence), mais sait-on jamais.

Quoiqu’il en soit, passons aux critiques !

critiques_blog_senran_kagura

Senran Kagura (fini le 02/08/15 à 02:25) :

Scénario : L’histoire tourne autour de l’académie Hanzō, un établissement d’enseignement secondaire qui forme secrètement un groupe de filles à l’art du ninjutsu. L’histoire suit Asuka, Ikaruga, Katsuragi, Yagyū et Hibari au cours de leur apprentissage en tant que shinobi.

Comme anime de ninja, c’est du niveau de Naruto, avec les techniques magiques (invocations, transformations, etc…), mais si les combats sont pas mauvais, ils restent assez bullshit : les filles deviennent des super saiyen quand elles sont énervées, ou (encore plus) grâce au pouvoir de l’amitié ! o/
L’histoire est correcte, mais ça reste aussi du classique : les gentilles ninjas vs les méchantes ninjas, ces dernières attaquant sans raison apparente, se foutant de la gueule des premières, et utilisant des techniques interdites (parce que les méchants ont le droit, sinon ça serait pas des méchants).
C’est bien de voir un peu leur passé, même si ça reste 30 s par fille : les raisons qui ont poussé les filles à devenir des ninjas.
J’ai bien aimé l’histoire de l’académie du Serpent (en gros, l’école shinobi pour filles, mais du côté des ténèbres). Là-bas, c’est des entraînements de psychopathes (si tu te fais repérer, tu te fais attaquer et blesser sans aucune compassion, un peu comme les Spartiates), mais c’est pour que les filles qui en réchappent soient les meilleures (sélection naturelle…) pour les envoyer ensuite sur le terrain. Elles recueillent donc des filles par centaines, contrairement à l’académie de la Lumière, où elles sont 5 en 3 ans.

Et passons à l’intérêt principal de cet anime : LE ECCHI. Ça y va, putain…
Les blessures dans les combats sont souvent symbolisées/remplacées par les vêtements déchirés, et toutes les filles ont DES PUTAINS D’OBUS SUR LA POITRINE.
Va courir et te battre avec 90 cm de tour de taille…
De plus, l’humour, est (très) souvent basé là-dessus, et c’est des blagues genre « Oh là là, elle est à poil maintenant ! LOL ! ».
Et sinon, c’tellement cramé que certaines sont des lesbiennes, comme la meuf avec ses poupées, ou la fille avec son parapluie qui protège toujours la petite.
Enfin, l’histoire de l’élève du prof devenue maléfique, c’trop flou et peu développé pour qu’on s’y intéresse plus que ça

BREF, faut regarder ça un peu pour les techniques et l’histoire de l’académie sans pitié, mais surtout pour les boobs.

Angel densetsu

Angel Densetsu (OAV) :

Scénario : Seiichirô Kitano, un garçon vraiment très gentil, serviable et altruiste, a néanmoins un problème : il a une tronche ultra-flippante.

angel-densetsu-ova-1-english-sub-mp4_000133587 (1)« Bonjour ! Tu veux être mon ami ? »

Malgré le fait que l’OAV soit assez vieux (1996), le style graphique est toujours cool (il fait un peu penser à Cowboy Bebop).
Beaucoup de moments marrants sont dus soit aux réactions quand les gens le voient, soit par rapport aux quiproquo entre ce qu’il pense, et ce que les gens croient qu’il pense (biaisé par son visage de démon).
Le scénario est pas mal : l’étudiant super gentil et ne demandant rien qui est lié aux histoires de gangs de lycée, et devient le chef sans rien capter (car il est très naïf). Un cliffhanger à la fin implique que Kitano pourrait être de nouveau transféré… et qu’une fille a l’air intéressée par lui.

Certains critiqueront le fait qu’il soit un peu répétitif (un délinquant veut affronter Kitano -> il voit sa gueule + quiproquos -> il se fait vaincre et le respecte), mais la gueule de Kitano rend tout vraiment épique et hilarant (surtout quand il s’élance en criant comme un chacal et en faisant une tête de taré).
Dommage aussi que l’anime (2 épisodes réunis en un OAV de 45 min) n’ait jamais eu de suite, alors que le manga fait une quinzaine de tomes.

Dragon's Heaven

Dragon’s Heaven (OAV) :

Scénario : L’histoire d’un robot, SHEIAN, qui se réactive 1000 ans après la fin d’une guerre. Il se lie d’amitié avec la fille qui l’a trouvé.
Son némésis, El Medine, est toujours actif, et travaille dans le camp ennemi. SHEIAN l’affronte et gagne, puis il repart avec la fille.

Le début de la guerre est causé par la chute accidentelle d’un vaisseau de l’Empire brésilien sur une ville, qui refusa de leur rendre le trésor dans le vaisseau. Etait-ce une raison pour commencer la 3ème guerre mondiale, et faire que le futur ressemble aux décors de Mad Max – Fury Road ?
On remarquera qu’à la fin, Sheian gagne extraordinairement vite (en chopant les bras de El Medine pour l’immobiliser et en lui tirant dessus à bout portant avec ses canons dorsaux), et sans l’aide d’un opérateur humain dans son cockpit, contrairement à ce qu’il disait au début. C’est comme si, lors de la bataille de Poudlard, Harry Potter tuait Voldemort dès qu’il se pointait.
Les musiques sont pas mal.
Le style graphique ressemble, sans déconner, à celui du dessin animé de Tom-Tom et Nana. C’est assez dérangeant.
Les mecs se sont amusés à faire des maquettes IRL des deux robots. J’ai pas trop compris pourquoi. Et c’est assez mal foutu, parce que j’ai mis à moment à me rendre compte qu’il y avait 2 robots différents (qualité dégueulasse + fumée + obscurité). Enfin, c’est assez long et peu intéressant (les robots qui se réactivent, bougent les doigts et la tête pour se dégourdir, et marchent un peu).

Bref, ça casse pas 3 pattes à un canard (c’est la raison pour laquelle j’ai spoilé la fin : parce qu’osef), mais la fille est mignonne, et le CANON-PENIS du robot est stylé (il tire des rayons laser of doom qui causent littéralement des explosions nucléaires). Mis à part ça, c’est franchement la pauvreté.

monster-musume

Monster Musume no Iru Nichijou :

Scénario : Au Japon, le gouvernement a dévoilé au public il y a quelques années l’existence de nombreuses espèces semi-humaines jusque là considérées comme des créatures mythologiques : ainsi, sirènes, centaures et autres harpies peuvent désormais faire partie d’un programme d’échange inter-espèces, et venir habiter chez une famille humaine afin que tout le monde se rapproche.
Nous suivons donc Kimihito Kurusu, un humain, et Miia, une lamie (fille-serpent). Mais au fil du temps, Kimihito va voir sa petite famille s’agrandir par ses rencontres avec d’autres filles semi-humaines.
Mais gare ! Car les lois inter-espèces sont strictes, et il est strictement illégal pour un humain de frapper, ou de trop fricoter avec une autre espèce (et inversement).

Concept génial (je suis fan des créatures mythologiques, et là, ya une nouvelle espèce à chaque chapitre/épisode au minimum), histoire cool, humour bien géré, ecchi et harem comme on aime, de l’action, des quiproquos, du gwak, des intrigues, un peu de drama…
Et c’est pas une nouvelle espèce à chaque chapitre au début, puis une de temps en temps : le rythme d’apparition reste assez constant, ce qui donne un « bestiaire » de plus en plus fourni.
Une de mes plus grosses révélations au lycée, et je suis toujours fan aujourd’hui.
Je veux une saison 2 ! Avec au moins 24 épisodes de plus ! Et des OAV ! ;_;

L’un des meilleurs ecchi harem existant. A voir absolument ! èwé

normal_mirai_nikki

Mirai Nikki :

Scénario : Un jeu de survie est créé par Deus, dieu de l’espace-temps. Des téléphones portables sont créés, permettant de voir le futur d’une certaine manière, et confiés à 12 personnes. Le dernier en vie héritera du trône de Deus, et deviendra un dieu.

/!\ ATTENTION, SPOIL INTEGRAL /!\

/!\ ATTENTION, SPOIL INTEGRAL /!\

Il est intéressant de voir comment les mentalités évoluent au fil du temps, surtout celle de Yukiteru, alias First. Au début, c’est un gamin normal, qui se retrouve propulsé dans un battle royale sans pitié, alors qu’il ne sait pas se battre, se défendre, et n’a pas l’intention de tuer. Il sait juste fuir, et compter sur les autres pour le protéger.
Utilisant l’amour sans limite que Yuno lui porte, il s’en sert comme lance et bouclier, car elle tue les autres utilisateurs de journaux tout en l’aidant à survivre. A la fois douée en survie et sans pitié pour ceux qui pourraient la séparer de son futur mari (soit à peu près tout le monde), elle l’accompagne sans arrêt.

(On peut aussi étudier les différents aspects de la folie de Yuno, dévoilés au fur et à mesure. La limiter à une simple psychopathe tuant par amour serait une vision beaucoup trop simpliste du personnage. Non, c’est clairement l’un des (si ce n’est le) personnages les plus complexes et intriguants de la série. Réussir à cerner sa logique et ses motivations est une épreuve, notamment à cause du manque d’informations sur elle, son silence, ses auto-amnésies, sa grande intelligence, et son passé qu’elle cache du mieux qu’elle peut.)
(Le pire, c’est que sa folie n’est même pas « de naissance ». On le voit clairement lors des évènements se passant il y a 2 ans : c’est à cause de son père absent et de sa mère dépressive, qui se passait les nerfs sur elle. Elle a fini par craquer, et quand elle est revenue à elle, ils étaient morts. Elle s’est retrouvée seule et sans avenir. Dès lors, Yuki est devenu son seul espoir, son soutien émotionnel, et elle a fini par devenir complètement dingue de lui.)

Après la mort de ses parents, il fait une grande avancée niveau maturité. Organisant un massacre, se servant des autres, organisant des alliances pour trahir par la suite… tout est fait pour qu’il soit le dernier en vie. Tuant avec relativement peu de regrets, il se dit à chaque fois qu’il ressuscitera les gentils après sa divinisation.
Mais le problème arrive à la toute fin, quand 2 grosses révélations sont annoncées :
– Akise apprend de Deus en personne qu’il est impossible de ressusciter un mort. L’âme ne peut revenir dans le corps, et il reste une coquille vide. Quand Yuki l’apprend, il pète un câble et tue ses 3 amis.
– Akise comprend le secret de Yuno : elle vient du premier monde, où elle est devenue Dieu et a remonté le temps. Il a juste le temps de l’écrire à Yuki avant d’être tué par Yuno.
Yuki comprend et Yuno veut le tuer, pour pouvoir recommencer encore une fois l’histoire, et finir heureuse avec un Yuki qui ne saurait pas cela.
Mais après, c’est le gros boxon, car Yuno, Murmur, Yuki et Minene (avec une partie des pouvoirs de Deus) remontent le temps, arrivant ainsi dans le 3ème monde, 2 ans avant les évènements du 2nd monde. Une réaction en chaîne se produit, changeant drastiquement le futur de tout le monde. Yuno enferme Yukki dans un monde idéal pour lui, mais il finit par en sortir par amour pour elle.
A la fin, Yuno laisse vivre son alter ego du 3ème monde, encore optimiste pour l’avenir, avec ses parents réconciliés. Elle se tue, et Yuki devient Dieu du 2nd monde à sa place, où il reste dans un monde vide, car il n’a pas le goût de créer un monde sans Yuno.
Dans le 3ème monde, tout va bien : Yuno est heureuse avec ses parents, tout comme Yuki, qui sort de plus avec la fille qu’il aimait. Les détenteurs de journaux sont en vie, et certains fondent une famille, tandis que d’autres ne perdent pas la leur.
Après 10 000 ans à s’emmerder et à remuer le passé dans son monde vide avec la 2nde Murmur, Yuki voit sur son portable que Yuno revient. #BiggestWTFEver
BREF. Si on enlevait l’histoire des remontées dans le temps de la fin, et qu’on situait la fin vers l’épisode 23, sans la deuxième moitié, ça finirait de façon, disons… brusque mais intéressante. Peu logique, certes, mais on s’éviterait des trucs très très très chelous par la suite.

Parce que, merde : les combats de Minene et 2nde Murmur à la DBZ, Yuno qui veut tuer Yuki et son alter ego (comme elle l’a déjà fait une fois)
Mais, il est vrai que ça n’expliquerait pas l’histoire du 3ème squelette chez Yuno, ni l’histoire du coffre fort. Et ça resterait là, comme si tu écrivais un livre, mais que tu laissais une intrigue irrésolue. Ça peut alimenter les spéculations de chacun, mais ça fait aussi un peu tache.

Et puis, c’est vrai que c’est cool de voir un monde où tout va bien. Même si le 2nd Yuki se fait iech à l’infini…
Je suis aussi un grand fan des univers parallèles, et des « What if ? ». En revanche, j’ai pas mal de problèmes avec les voyages dans le temps. C’est beaucoup plus complexe, je trouve.

Mais quand même, t’imagines le gwak infini de Dieu Yuki ? Il est immortel et peut tout faire, sauf la seule chose qu’il veut le plus. Rien que de repenser à ça, ça me fout les larmes aux yeux…
Je dois dire que j’ai pleuré lors du dernier épisode. Trop de drama, de gwak, mais aussi de dilemme cornélien, qui aboutirait forcément sur un truc tragique. Mais c’était sûrement la meilleure chose à faire. Que ce soit pour le monde, ou pour que ce cercle vicieux s’arrête.

Pour le scénario, donc, je concluerai en disant que c’était intéressant, même si certains persos ne sont pas utilisés. Certains ne tiennent que quelques épisodes, ne leur laissant pas vraiment le temps d’être bien développés, la palme revenant à Third, qui meurt lors du 1er épisode. GG. (il faut quand même avouer qu’il était loin d’être le perso le plus complexe et utile). Il était complètement impossible de deviner la fin de l’anime ; même si j’avais quelques indices, ils étaient trop flous.

Sinon, pour les graphismes, c’est beau. Les personnages sont uniques, avec chacun une façon de penser et d’agir différente. Leur donner à tous des jounaux agissant différemment, avec des forces et des faiblesses, était une bonne chose : un combat où tout le monde a les mêmes armes n’est pas le plus intéressant. De plus, les journaux sont basés sur les journaux originels que tenaient les utilisateurs : ils les reflètent donc davantage.
L’action est omniprésente. Il se passe toujours un truc. On voit aussi ce que d’autres persos que Yuki et Yuno font (ça permet de varier un peu). De nombreux éléments sont imbriqués et inter-reliés, faisant évoluer encore plus les situations. Il y a aussi de l’humour, du drama, des meurtres (parfois gratuits), des moments angoissants, d’autres plus relaxants, des questions, des réponses…

On remarquera aussi que les derniers à survivre sont loin d’être ceux qu’on pourrait imaginer au début. C’est même presque l’inverse. Mais ça reste cohérent.

Y a-t-il une morale, du genre « Mieux vaut rester tranquille et vivre heureux plutôt que de chercher à tout prix à améliorer sa condition et finir malheureux » ? (un peu comme dans Aladdin 2) Je ne sais pas…
On a aussi des questions philosophiques : « La fin justifie-t-elle les moyens ? » -> Faire le mal pour pouvoir faire le bien à une plus grande échelle ensuite ; « Jusqu’où peut-on aller par amour/vengeance/ambition ? » ; « Qu’est-ce que l’amour/la folie ? » ; et d’autres trucs sur ce qu’on a le droit de faire ou pas…

Je dirais que c’est un très bon anime. A ne pas mettre dans toutes les mains, évidemment (ça reste souvent trash). Et même si la fin est chelou, elle est belle et dramatique. Un super survival game !

Note : Je viens de voir l’OAV (Mirai Nikki – Redial), juste après avoir terminé l’anime et écrit sa critique. Il montre la Yuno du 3ème monde 2 ans après l’intervention des 4 persos du 2ème monde, qui vit dans un monde avec ses parents et ses amis, mais où elle a le sentiment d’avoir oublié quelqu’un de très important pour elle. Elle finit par accéder à une zone interdite de la Cathédrale de Causalité, où la 1ère Murmur était enfermée, détenant depuis la mort de la 1ère Yuno tous les souvenirs de sa maîtresse. Elle les transfère en pleurant à la 3ème Yuno, qui les accepte. Elle se souvient donc de tout. Enfin, elle retrouve le Dieu Yuki qui s’ennuyait à mourir dans son monde vide. Elle lui rappelle sa très vieille promesse : « Ensemble, allons voir les étoiles. »
Ces 10 000 ans supposés n’auraient-ils été que les 2 ans du 3ème monde, démultipliés à l’infini par l’ennui et le vide total ? Ou alors ces mondes sont-ils indépendants au niveau de l’espace-temps ? Nous ne saurons jamais…

Un amour au delà du temps, de l’espace et des dimensions. C’est tellement beau…
Je pense que si je n’avais pas autant pleuré tout à l’heure, j’aurai encore lâché quelques larmes…

/!\ FIN DU SPOIL /!\

/!\ FIN DU SPOIL /!\

Voilà, j’espère que ces petites critiques vous auront plu. D’autres sont à prévoir. 🙂
N’hésitez pas à aimer cet article, à le partager, ou à réagir en commentaire si vous le souhaitez ^^

Tchaw, les gens ! o/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s