Les conférences de l’E3 2018 – 2ème partie

Suite des annonces de l’E3 de cette année.

Voici le planning des 5ème, 6ème et 7ème conférences du salon de cette année :

.

11/06 à 19h00 : Square Enix
11/06 à 21h00 : Limited Run Games
11/06 à 22h00 : Ubisoft

.

Les jeux et annonces sont écrits dans l’ordre chronologique de la conférence, mais certaines infos ont été communiquées plus tard.

.

.

.

.

.

.

.

.

square

5ème conférence : Square Enix : « la conférence « 30 minutes pour rien » ou « Xbox 2 : l’enfant errant » »

  1. Shadow of the Tomb Raider (Eidos Montréal) :
    Dans la vidéo de Tomb Raider qu’on voit, Lara et un autre type sont dans un avion en très mauvaise situation (càd en pleine tempête). L’avion se détache en deux, Lara attache sa ceinture (hum) et l’avion se scratche. -> c’est le début du jeu, nous annonce-t-on, où l’on devra essayer de stopper une apocalypse maya. Mais attention, car nous sommes en infériorité numérique et avec des armes basiques faces aux ennemis -> on va devenir « faire un avec la jungle » pour tuer discrètement tous les méchants.
    Puis gameplay dans la jungle, du genre qu’on a vu 50 fois ces deux dernières années : flèches empoisonnées, étranglement avec des cordes, bouteilles à crafter en cocktails molotovs, bidons explosifs, dissimulation dans des buissons ou en haut de ruines… tout est bon pour éliminer (en douce de préférence) les ennemis pas très doués.
    « Le plus grand HUB de Tomb Raider », encore + dangereux qu’avant… et retour du trailer d’hier.
    Sortie le 14 septembre 2018 sur Xbox One (PS4 et PC sûrement aussi plus tard), optimisé sur Xbox One X, pré-commande possible dès maintenant.
  2. Final Fantasy XIV online – Stormblood (Square Enix) :
    Nouveau patch 4.3 de la deuxième extension du MMORPG : Under the Moonlight. Il rajoute de nouvelles quêtes, contenus (montures, mascottes, coiffure, emotes…) et autres mises à jour diverses d’éléments du jeu (voir sur le site du jeu).
    Trailer avec des combats très impressionnants et des gros boss, dans une extension focalisées sur des environnements mécaniques (horlogerie et robots), enneigés et de style médiéval japonais. Des retournements de situations, des gens qui tournent mal et plein d’action (et de drama) en perspective.
    « Dans cette mise à jour, l’épopée se poursuivra, et le raid en alliance « Return to Ivalice » s’étoffera avec l’arrivée de sa deuxième partie tant attendue, le Phare de Ridorana ! Eurêka ne sera pas en reste non plus, puisque l’île vous révélera encore un peu plus ses secrets lors de votre exploration d’une nouvelle région nommée Pagos ! » nous explique le résumé sous le trailer en VF.
    Le patch est disponible sur PC et PS4 depuis le 22 mai. Le jeu est disponible en essai gratuit sur freetrial.finalfantasyxiv.com .
  3. Final Fantasy XIV online x Monster Hunter: World (Square Enix, Capcom) :
    « J’ai la bête dans mon viseur ! » Le gros gibier de MH:World, et spécialement le monstre draconique « Rathalos, le Roi des cieux » s’inviteront bientôt dans le MMORPG. 2 conditions sont cependant à remplir : être niveau minimum 70 et avoir fini la quête de l’épopée « Tempête de sang ».
    Sortie cet été 2018. De nouveaux détails seront donnés sur le site du jeu.
  4. The Awesome Adventures of Captain Spirit (Square Enix, Dontnod) :
    Retour du trailer du Captain Spirit de la conf Xbox, avec l’enfant qui voulait devenir un super-héros.
    Les 2 directeurs créatifs, nous parlent de cette nouvelle histoire dans l’univers de Life is Strange ; car LiS ne sera pas centrée sur un seul personnage, mais sur toutes sortes d’histoires. Ils nous confirment qu’il ne s’agit pas de LiS2, mais qu’il y aura des liens avec LiS 2 (-> sorte de préquelle/intro deluxe, donc).
    Ce spin-off de Life is Strange, sortira le 26 juin sur le Xbox Store, et sera en téléchargement gratuit.
  5. Dragon Quest XI : Echoes of an Elusive Age (Square Enix, Armor Project) :
    « DRAGON QUEST XI : Les Combattants de la destinée » en français est le nouveau titre de la célèbre franchise de RPG qui raconte l’histoire d’un héros pourchassé après avoir appris qu’il est la réincarnation d’un héros légendaire tombé dans l’oubli, et qui s’entourera de compagnons fidèles avant de partir sauver ce monde.
    Il s’agit d’une « expérience complète comportant des personnages inédits, un superbe monde merveilleusement détaillé, des combats au tour par tour précis et une histoire captivante », avec des décors « photoréalistes », plus de 100 heures de jeu annoncées, et toujours des designs d’Akira Toriyama, le papa de Dragon Ball.
    Histoire résumée à mort : un jeune homme qui est sur le point de participer au rituel de passage de son village voyage vers une pierre sacrée avec son ami d’enfance. Après une série d’imprévus, notre intrépide aventurier apprend qu’il est la réincarnation d’un héros légendaire tombé dans l’oubli. Il s’entoure de compagnons qui croient en son statut de héros, et part à l’aventure, pour au final sauver le monde.
    .
    Sorti le 29 juillet 2017 uniquement au Japon sur 3DS et PS4, Dragon Quest XI a rencontré un succès général là-bas, avec notamment un score parfait de 40/40 chez Famitsu (un important magazine de jeux vidéo au Japon) et s’est vendu en 2 mois à 3,3 millions d’exemplaires physiques en Asie.
    Mais le but était surtout de pousser les gens à choisir l’édition collector du jeu, « Édition du temps perdu » à 129.99 € (au lieu de 59.99 € pour l’édition normale) : elle propose un artbook de 128 pages, un steelbook, la BO en 2 CD, une carte en tissu, et quelques autres objets pratiques in-game. Tout ceci est visible sur le site de Square Enix.
    Sortie mondiale le 4 septembre 2018 sur PS4 et Steam. Précommande possible dès maintenant.
  6. Babylon’s Fall (Platinum Games) :
    Le trailer montré est assez… spécifique, et focalisé sur les dates (avec une belle gravure à chaque fois) de l’histoire d’un empire, au background fait de guerre mondiale, de jugement dernier, de déesses et de gigantesques cités fortifiées. Il se termine sur un duel de chevaliers, et la date 5500 annonçant « Rebirth » (« Renaissance »), ainsi que la vision de 4 chevaliers (jeu en co-op ?).
    On compte sur le studio PlatinumGames et sa bonne réputation, notamment en terme de gameplay et d’écriture des personnages (a développé Bayonetta 1/2, Vanquish, Nier:Automata…).
    Sortie sur PS4 et Steam en 2019.
  7. Nier Automata – Become as gods edition (PlatinumGames) :
    Retour du trailer déjà vu à la conf Xbox.
    Une version de l’action-RPG événement de 2017 revient avec une sorte de version GOTY, avec tous les DLC précédemment sortis, et amélioré sur Xbox One X.
    Arrive sur Xbox One le 26 juin 2018. Pré-commande possible dès aujourd’hui sur le XBox Store.
  8. Octopath traveler (Square Enix, Acquire) :
    Un nouveau RPG qui me rappelle les premiers FF (6 et avant), surtout pour les combats jusqu’à 3 vs 3, apparemment très techniques ; il est en 2,5D, et les personnage en 2D se déplacent dans des environnements à la Paper Mario, mais très détaillés comme si c’était mélangé à du pixel art classique. C’est assez original, je trouve.
    8 histoires et 8 destins à découvrir : guerrier, voleur, prêtresse, danseuse…
    Habitant(e)s de l’Hexagone, réjouissez-vous : le jeu final aura une version entièrement traduite en français, localisée en français, avec les voix en anglais ou japonais. Le premier chapitre de chaque voyageur sera dévoilé dans une démo gratuite dès le 14 juin sur le Nintendo eShop. Egalement, si vous achetez le jeu complet, vos données de sauvegarde de la démo y seront transférées.
    Le 13 juillet 2018 en exclusivité sur Switch.
  9. Just Cause 4 (Avalanche Studios) :
    Re-trailer de Just Cause 4, où Rico apporte la démocratie (?) à grand coups de bazooka et de crashs d’avion dans des réserves de gaz. On voit les tempêtes de sable qui détruisent et emportent tout, le combo grappin et cordages toujours plus puissant, des ballons à gonfler (Fulton) pour transporter/voler avec des trucs, et des armes à rayons pour les ennemis.
    On espère enfin un mode multijoueurs directement intégré au jeu, et pas devoir compter encore une fois sur d’autres gens pour devoir le rajouter à la place des développeurs (s’ils font pareil pour que pour Just Cause 2 et 3, je chie par terre, parce que ce serait juste du foutage du gueule. C’est limite pire que des DLC, parce que là, ils s’emmerdent même plus à coder le truc, mais laissent les gens faire leur boulot. Payez les moddeurs, dans ce cas, bordel).
    Le 4 décembre 2018 sur PC, Xbox One et PS4.
  10. The Quiet Man (Human Head) :
    « The Quiet Man propose une expérience cinématique narrative et immersive mariant à la perfection scènes réelles d’excellente qualité, images de synthèses réalistes, et action. Plongez-vous dans une expérience cinématique bourrée d’adrénaline que vous pouvez terminer en une partie« , nous dit Square Enix.
    Le jeu mélange donc séquence filmées réelles (cinématiques) et réalisation numérique (combat, et sûrement déplacement/exploration), où l’on incarne un Di Caprio à longue mèche qui a comme particularité d’être sourd. Un « Daredevil des oreilles », comme entendu dans un stream.
    Cette nouvelle licence sortira en août 2018 sur PS4 et Steam, uniquement en téléchargement.
  11. Kingdom Hearts 3 (Square Enix) :
    Re-trailer de KH3, un peu plus long. On voit voit aussi Ratatouille, Monstres et Cie et un petit bout de scénar (notamment un sigle « DTD » -> « Door to Darkness »), mais ne comptez pas sur moi pour vous développer ça, j’y connais rien.
    Toujours prévu le 29 janvier 2019 sur Xbox One et PS4. Arrivée prochaine sur le Xbox Store.

Le seul bon point du live ? Euh… le discours du boss de Square Enix en japonais au début est sous-titré ?… Nan, sérieusement, à part quelques nouveaux RPG et/ou des nouvelles licences (comme The Quiet Man, Octopath traveler et Babylon’s Fall), c’était que du réchauffé de la conf Xbox. Perte de temps / 20.

.

.

.

.

.

.

.

limited-run-games

Voilà la conférence surprise de cette édition 2018 de l’E3 : Limited Run Games est un éditeur spécialisé dans les sorties de versions “en boîte” et limitées de jeux
indés (souvent disponibles uniquement en dématérialisé), à l’oeuvre notamment sur Oddworld : New’n’Tasty et Octodad : Dadliest Catch.

6ème conférence : Limited Run Games : « la conférence « kitsch, fait-main et indé » »

  1. Golf Story (Sidebar Games) :
    (La conf est d’apparence ultra-cheap, avec un public entièrement de gens en cartons [sauf un seul « vrai » spectateur] et des bruits rajoutés ; les annonces sont faites par des types sur scène comme projetés en 3D sur un modèle plat, ayant des micros dégueulassement inaudibles.)
    Jeu de golf en 2D pixel art, avec de grands environnements où on se balade pour aller retrouver sa balle, mais il semble aussi y avoir d’autres choses à faire (on voit notamment une ville, un magasin et une histoire d’espionnage). Ça m’a beaucoup rappelé Stardew Valley, version golf.
    Sortie physique en septembre 2018, sur Switch.
  2. Iconoclasts (Kojak) :
    Cela ressemble à une sorte de Cave Story ultra amélioré, notamment pour les cinématiques, avec des vrais bouts de Metroid(vania) dedans. Fait par un seul homme : Joakim Sandberg.
    Le jeu est sorti le 23 janvier 2018 sur PC, Max, Linux, PS4 et PS Vita. Il est annoncé en version physique au 3ème trimestre 2018 (pour PS4 et PS Vita ?).
  3. Observer (Bloober Team) :
    Dans le futur dystopique de 2084, nous jouons un Observer, quelqu’un chargé par la police (très oppressive) de fouiller la mémoire de ceux qui ne veulent pas ou n’arrivent pas à se souvenir, pour « accéder, collecter des preuves, tirer tout ce qu’il peut de leurs souvenirs ». Ça va pas être gai.
    Sortie physique en juillet 2018 sur PS4.
  4. Layers of fear (Bloober Team) :
    Le jeu d’horreur psychologique où nous contrôlons un peintre mentalement dérangé, essayant de terminer son chef-d’oeuvre, alors qu’il explore un manoir victorien aux sombres secrets sur lui. Attention aux jump scares fréquents.
    Déjà sorti en 2016, il arrive sur Switch pour octobre 2018 (sûrement un peu avant Halloween). (gratuit en ce moment sur Steam [14/06])
  5. Thumper (Drool) :
    Vous avez toujours voulu contrôler un insecte chromé avançant hyper rapidement sur des rails et combinant réflexes et rythme de la musique ? C’est Thumper.
    Sorti en 2016 sur PC et PS4 (avec option VR), sa sortie physique sur PS4 et Switch arrivera quant à elle le 20 juillet.
  6. The House in Fata Morgana (Novetacle et Limited Run Games) :
    Un Visual Novel avec un histoire gothique à suspense. On nous présente 9 personnages (2 lignes passées beaucoup trop rapidement). Il est question de destins liés, de l’apparition d’une fille aux cheveux blancs dans chacune des histoires (au moins 3), d’une malédiction et d’une sorcière. Il semble y avoir du drama et de l’horreur, donc attention aux personnes allergiques à DDLC (ils connaissent ce sigle…).
    Sortie physique au 1er trimestre 2019 sur PS4 et PS Vita.
  7. 2064 : Read Only Memories (Midboss) :
    A jeu cyberpunk à Neo-San Francisco, en 2064, où l’intelligence des robots est arrivée à un nouveau sommet. Notre équipe se compose du premier robot sentient, Turing, d’une hybride (furry) avocate, Jess Meas, d’un détective de la police exerçant illégalement, Lexi Rivers et d’un hackeur surdoué au passé mystérieux, TOMCAT. Notre but est de découvrir la vérité derrière tout ce merdier, en explorant « l’underworld » de la ville, et en trouvant qui et quoi croire.
    Jeu d’aventure 2D avec du bon petit pixel art, et dont la DA me fait beaucoup trop penser au dessin animé de Dragon Ball.
    Sortie physique le 29 juin sur PS Vita.
  8. VA-11 HALL-A (Sukeban Games) :
    « Cyberpunk Bartender Action », avec du pixel art 2D (32 bits ?) juste nickel, et de la super musique. On sert des cocktails, on écoute des gens, on récupère des infos, dans une ville paradis fiscal (Glitch City) où les corporations et les empires criminels règnent, pendant que les gens ordinaires sont impuissants, subissant la violence sous toutes ses formes, et où tous les humains sont infectés par des nanomachines pour les surveiller. Au-dessus d’eux se tiennent les White Knights, qui s’assurent que les lois du gouvernement corrompu sont respectées.
    Si vous connaissez Red Strings Club, c’est étrangement similaire.
    Une version complète physique a l’air de contenir ce jeu et le précédent + leurs steelbooks. Disponible sur LimitedRunGames.com .
    Sortie physique le 29 juin sur PS Vita.
  9. Senran Kagura Bon appetit! – Full Course (Marvelous Inc.) :
    Jeu de cuisine de rythme de l’anime ecchi où des filles « étudient » pour devenir des shinobis. 3 modes de difficulté, 10 personnages de bases, mais 22 au total avec les DLC (et tous les DLC sont inclus !). Jeu mature 17+, petits coquins~~
    Sortie cet été sur PS Vita.
  10. Oceanhorn – Monster of Uncharted Seas (Cornfox & bros) :
    Je peux pas mieux le décrire qu’en disant que c’est littéralement Zelda – The Wind Waker avec des environnements minecraftisés. Mais ça reste cool et mignon.
    Sortie sur Switch, et disponible dès aujourd’hui sur LimitedRunGames.com.
  11. Cosmic Star Heroine (Zeboyd Games) :
    Un RPG en 2D pixel art assez classique en apparence. Des combats à la Chrono Trigger, mais avec des cinématiques + poussées, et des personnages à la Resident Evil x Final Fantasy, tout ceci dans un univers dystopico-cyberpunkien. (oui, j’ai des références…~)
    Sortie digitale en août 2018, pour Nintendo Switch.
  12. Night Trap (Screaming Villains) :
    Le remaster de ce FMV nanar (surtout en VF) arrive physiquement sur Switch en juillet 2018, pour fêter les 25 ans du jeu. Juste… pourquoi ?… Je ne comprends pas. ._.
  13. Yooka-Laylee (Playtonic) :
    Un jeu d’aventure d’action-aventure-plates-formes en 3D, avec un caméléon vert et une chauve-souris violette.
    Il s’agit du successeur spirituel de Banjo-Kazooie, un succès critique et commercial sorti en 1998 sur Nintendo 64, et similaire au (désormais légendaire) Super Mario 64, auquel il est souvent comparé.
    Son mode multi-joueurs style Mario Party est jouable avec un seul Joy-Con.
    Mis à jour et optimisé pour sa sortie physique sur Switch en août 2018.
  14. Spelunky (Mossmouth) :
    Un jeu indé sorti en 2008, combinant l’accessibilité du jeu de plate-forme avec les éléments caractéristiques du rogue-like, en particulier la mort permanente et la génération procédurale des niveaux, de manière à rompre avec la répétitivité du genre. Un classique qui a inspiré d’innombrables jeux grâce au challenge qu’il propose et à ses mécaniques indémodables.
    Sortie physique (sur PS4 et PS Vita ?), dont la date sera annoncée.
  15. Exile’s End (XSEED et Magnetic Realms) :
    Un jeu d’action-aventure-plateformes en vue de côté (sorte de MetroidVania 2D Megadrive) avec un androïde qui se bat contre pas mal d’aliens énervés dans un immense vaisseau ou équivalent. Remake d’Inescapable, il est disponible sur PC via Steam, PS4 et PS Vita mais aussi sur Wii U depuis le 22 Novembre 2016.
    Il a maintenant une sortie physique prévue cet été (sur PS4 et PS Vita, on dirait).
  16. Phantom Breaker : BattleGrounds Overdrive (MAGES. et 5pb) :
    Le « hit side-scrolling beat ’em up » est un spin-off du jeu de combat Phantom Breaker, avec ici des lolis qui (se) tabassent. De base sur XBox Live Arcade, PC et PS Vita, il arrive sur PS4 cet été 2018.
    Il comprendra les modes arcade, co-op (jusqu’à 4 joueurs) et battleground (versus jusqu’à 4).
  17. Salt & Sanctuary (ska studios) :
    Un Dark Souls-like en side scrollers 2D bien sombre.
    Sortie physique prévue le 24 août sur PS4 et PS Vita.
  18. Dust: an Elysian Tale (Humble Hearts) :
    L’impressionnant action-RPG avec des côtés beat’em all et metroidvania est surtout impressionnant par ses graphismes, et a été fait par un seul homme : Dodrill. Il a été adapté au fil du temps sur toutes sortes de plateformes, et arrive justement sur Switch à une date qui sera annoncée.
  19. Double Switch: 25th Anniversary Edition (Screaming Villains) :
    Double Switch est un jeu d’aventure interactif en FMV sorti en 1993 sur Windows, Mega-CD, Saturn. Il arrive sur PS4 (remasterisé) via le développeur Screaming Villains en tant que « Double Switch: 25th Anniversary Edition ». Limited Run Games espèrent aussi pouvoir le lancer sur Switch (par rapport à son nom), mais il n’y a pas d’accord pour l’instant.

Une conférence prévue avec les autres mais visiblement snobbée par pas mal de monde. Pourtant, même si elle n’était pas passionnante et que la plupart des jeux ne sont que des anciens jeux ressortis en version physique sur une nouvelle console, il permettait de découvrir toutes sortes de petits jeux indés, ce qui apporte un certain vent de fraîcheur au milieu de tous ces gros jeux triple A à 60 € de grands éditeurs. Espérons que leur coup de pub leur apporte un peu de visibilité supplémentaire…

.

.

.

.

.

.

.

Ubisoft 2

7ème conférence : Ubisoft : « la conférence « faire du neuf avec du vieux » »

  1. Just Dance 2019 (Ubisoft Paris, Ubisoft Milan) :
    Comme tous les ans, on a le droit au fameux moment cringe Just Dance, où des gens déguisés dansent. Cette année, elle est surtout menée par un panda majorette, accompagné d’une fanfare, qui commencent à l’extérieur pour arriver ensuite sur scène.
    L’éternel jeu de rythme (10ème opus), aux chansons remises à jour, sortira le 25/26 octobre 2018 dans le monde entier, sur Wii (console de 2006), Wii U, PlayStation 4, Xbox 360, Xbox One, Nintendo Switch.
  2. Beyond Good and Evil 2 (Ubisoft Montpellier, Ubisoft Sofia, Ubisoft Barcelone, Ubisoft Bordeaux) :
    Sur les anneaux d’une planète à la Saturne, un vaisseau spatial « pétrolier » (ça y ressemble) avance tranquillement, et la vie à bord suit son cours paisible. Mais une giga-tempête arrive sur eux, et un vaisseau colossal les attrape dans ses « pinces ». Juste après, la grande méchante apparaît, encadrée de deux sbire : c’est Jade, version méchante rebelle. WAAAAAAAAAT ?
    Suite à ce mindfuck total (car on nous avait annoncé l’an dernier que cette préquelle se passait avant les événements du premier épisode), sur scène, on nous parle des différentes persos de l’équipage, et on nous rappelle que nous sommes un « space captain » dans une galaxie lointaine, dans un action-RPG à jouer seul ou en co-op.
    La planète Ganesha sera aussi visible en démo « behind closed door » (« derrière les portes fermées ») pour les journalistes à l’E3.
    De plus, Ubisoft annonce un partenariat inédit avec Hitrecord, une plateforme de création collaborative créée par l’acteur Joseph Gordon-Levitt. Dans le cadre du Space Monkey Program, les fans pourront alors créer du street art, de la musique, des graffitis, des posters ou encore des publicités radiophoniques, qui seront ensuite intégrée dans le jeu. Le but est de collaborer : ce n’est donc pas simplement un concours, mais un travail ensemble, où tout le monde peut contribuer, peu importe son niveau et domaine de qualification. (Des stagiaires par milliers ! Le rêve ! :’) )
    Plus de contenu et d’infos seront annoncés lors du BGE Fest à Montpellier cet automne.
    Pas encore d’annonce de date de sortie ni de console communiquée.
  3. Tom Clancy’s Rainbow Six: Siege (Ubisoft Montréal) :
    35 millions de joueurs se sont affrontés pendant 10 saisons, avec les 40 opérateurs, sur les 19 maps du jeu de tir tactique (2 équipe d’opérations spéciales opposées).
    Ici, pas d’annonce d’une sortie de jeu, mais de la grosse mise à jour « opération Para Bellum » le 15 juin (avec deux nouveaux Agents de défense, Alibi et Maestro, une nouvelle carte en Toscane, Villa, des ajustements/amélioration de gameplay, du nouveau contenu…). Egalement, les dates de 3 compétitions e-sport officielles sont dévoilées : en août 2018 (Paris), novembre 2018 (Brésil) et janvier 2019 (Brésil).
    On nous présente aussi le trailer d’une série documentaires revenant sur 8 joueurs e-sports (de Siege ?) : « Another Mindset ». Sortie à l’occasion du Six Major Paris à Paris (13-19 août), où les seize meilleures équipes du monde sur le jeu s’affronteront pour un 1er prix de 350 000 $.
  4. Trials Rising (RedLynx, Ubisoft) :
    Le Directeur créatif arrive en moto, se viande sur un meuble avec une télé, puis s’écrie face au public : « L’esprit de Trials, c’est de tomber et de se relever. »
    Le jeu de trial mêlant course et plates-formes revient presque 5 ans après le dernier Opus, Trial Fusion. Affrontez des parcours chaotiques seul ou contre d’autres joueurs dans les modes « Beat’em all », « Crash in style », ou « Master your ride ». Le slogan du jeu ? « Eat dust, taste victory« .
    Il vous emmène dans le monde pour des compétitions : Egypte, New York, île pirate, châteaux forts, en montagne sur fond de montgolfières, Japon, des chantiers de construction d’immeubles, etc.
    Un mec arrive pour parler de son « université du Trial » sur Youtube (pour aider les gens à apprendre à jouer), et du fait qu’il a été embauché (?) ainsi que des speedrunners et autres créateurs de niveaux pour aider à concevoir le jeu.
    Enregistrez-vous maintenant sur trialsgame.com pour la bêta fermée.
    Prévu en février 2019, sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch.
  5. The Division 2 (Massive entertainment) :
    Encore et toujours le jeu de « shérifs » des temps modernes dans une société déchirée suite au virus propagé lors du Black Friday.
    Nouveau trailer nous montrant une vie de fermiers calme, paisible et heureuse… dans un camp fermé à l’intérieur d’une ville en ruines, vivant dans la violence et la peur, avec de courantes exécutions sommaires.
    Des détails sont cependant précisés : il y aura 3 classes (sharpshooter, demolitionist, shooter), des années de màj fréquentes gratuites, l’arrivée des RAIDS, 3 épisodes prévus (100% gratuits et inclus dans le jeu de base), des événements mondiaux. On sent qu’Ubisoft veut créer un « MMO », même s’ils n’osent pas le dire véritablement.
    Sortie le 15 mars 2019 ; on peut s’enregistrer dès maintenant pour participer à la bêta.
  6. Mario + The Lapins Crétins: Kingdom Battle – Donkey Kong adventure (Ubisoft, Ubisoft Paris, Ubisoft Milan) :
    Presque 1 an après la sortie du crossover entre Mario et les Lapins crétins, le jeu revient pour une nouvelle aventure, cette fois-ci sur l’île de Donkey Kong.
    Pour le nouvel add-on (entre le DLC et le stand-alone) centré sur Donkey Kong, un concert joue sur scène pour faire la musique du trailer, mais c’est assez bordélique, avec les thèmes très différents d’une seconde à l’autre.
    C’est donc l’arrivée de DK dans le jeu, mais aussi Lapin Cranky (version lapin crétin de Cranky Kong, le grand-père de la famille, vu notamment dans les Donkey Kong Country), avec de nouveaux ennemis (notamment de gros lapins-requins-marteaux, par ex), et environnements, pour une « dizaine d’heures » de jeu prévues.Tout d’abord annoncé en janvier 2018, puis détaillé le 22 mai 2018, un épisode additionnel, nommé Donkey Kong Adventure, met en scène le personnage de Lapin Peach aux côtés de Donkey Kong, issu de l’univers Super Mario, et de Lapin Cranky, la version Lapin Crétin de Cranky Kong, dans un univers inspiré de celui de la série Donkey Kong.
    Sortie le 26 juin 2018, mais le 25 pour ceux qui ont le season pass.
  7. Skull & Bones (Ubisoft Singapore) :
    Cet ambitieux jeu de pirates ultra-réaliste est dans la lignée de Assassin’s Creed IV : Black Flag. Il est centré sur les combats dans l’Océan Indien (une des voies maritimes marchandes les plus empruntées) des pirates contre la Navy… et d’autres pirates, car avec l’or et l’esprit de vengeance : « Ennemies became friends, and friends became ennemies« .
    3 « fortunes » (condition des niveaux et maps) sont sélectionnables : Cataclysm, weather, conflit. Un autre facteur peut aussi apparaître (ou être choisi ?), « Vents favorables » : davantage de cibles, mais aussi de compétition.
    Du gameplay du jeu (AC4 en mieux) est montré : on choisit d’abord les éléments principaux de son navire (barre, canons, proue) qui peuvent octroyer des avantages différents ; sur l’eau, dans des territoires contrôlés par l’ennemi, il est possible d’utiliser d’autres voiles pour se camoufler.
    Présentation également des stratégies à adopter : elle se déroule en 3 temps -> combat naval, abordage, récompense (les trésors auront peut-être différents niveaux de rareté pour des sommes plus ou moins conséquentes).
    Pour affronter les plus puissants navires ennemis (The Sultana, un navire rempli de diamants africains, est rapidement évoqué), on pourra faire appel à d’autres bateaux (joueurs) pour avoir de l’aide, comme lors de vos raids sur World of Warcraft (en moins dur, évidemment). Quelques nouveautés à noter sur les bateaux : les munitions seront limitées, il sera possible de demander à son équipage de réparer le navire, plusieurs types de canons possibles (et des sortes de « super-pouvoirs » activables : tirs illimités pendant un certain temps, 8 tirs à la fois vers l’avant…).
    Cependant, après la bataille, une seconde risquera de se lancer immédiatement, cette fois contre nos alliés. « There is no honor amongst thieves » (« Il n’y a pas d’honneur parmi les voleurs.« ) et les plus vicieux des joueurs pourront tenter de vous trahir pour vous piquer votre part du butin.
    2019, et inscriptions ouvertes pour la bêta sur http://www.skullandbonesgame.com ; « Piracy is dead, long live piracy !« 
  8. Transference (SpectreVision, Ubisoft Montréal) :
    Dans ce FPS angoissant (style film), il faudra « Entrer dans la conscience de qqn et découvrir ses secrets les plus noirs », puis résoudre des énigmes pour pouvoir sortir de ce thriller psychologique.
    Un trailer montre un gamin qu’on comprend avoir été abandonné par ses parents dans son esprit (?). Une sorte de démon glitché s’y balade, et sera sans doute l’un des principaux mystères à éclaircir.
    Vous pourrez « escape a corrupted mind » en automne 2018 sur PS4, Xbox One et PC.
  9. Starlink : Battle for Atlas (Ubisoft Toronto) :
    L’an dernier, on nous a présenté ce jeu basé sur des vaisseaux spatiaux qui peuvent se modifier en temps réel dans le jeu selon ce qu’on change sur la figurine IRL.
    Cette année, le but est de montrer l’open-world. L’action se situe à à 400 années-lumières de la Terre, et il vous faudra sauver l’entreprise/société/autre (?) Atlas gentille de la Legion (pas Ardente), une armée de méchants robots.
    Un easter egg des « voix » de Star Wing, aka Star Fox est très vite suivi… de l’apparition de Starfox, en raison d’un partenariat avec Nintendo. Miyamoto sort justement du 1er rang du public assis, on le remercie et lui donne comme cadeau la 1ère figurine du vaisseau de Starfox qui sera présent dans le futur jeu.
    Sortie le 16 octobre sur toutes les consoles ; la version Star Fox est exclusive à la Switch.
  10. For Honor – Marching fire (Ubisoft Montreal) :
    Un trailer où le temps s’arrête mystérieusement pour une combattante, qui déambule ensuite dans le champ de bataille, nous présente ensuite la toute nouvelle 4ème faction du jeu : 4 nouveaux combattants asiatiques : le Tiandi, le Jiang Jun, la Nuxia et le Shaolin (soldat avec dao [sabre], guerrier avec bâton, assassine et vieux avec lance/pertuisane). Si on oublie l’assassine, il manquerait juste le jian (épée longue) et ç’aurait complété le quatuor des armes de base en art martial chinois. Tous les héros Wu Lin pourront être recrutés avec de l’Acier après une période initiale d’exclusivité réservée aux détenteurs de l’extension.
    Mais ce n’est pas tout : il y aura aussi des améliorations graphiques, des nouveautés pour le solo et un nouveau mode d’attaque/défense de château en 4vs4 : Briech (avec utilisation de tours de siège, de projectiles enflammés, de béliers, de lance-pieux…). C’est la + grosse mise à jour du jeu de combat/beat’em all pour l’instant.
    La mise à jour sortira le 16 octobre 2018. Le jeu est disponible gratuitement sur Uplay du 11 au 18 juin.
  11. The Crew 2 (Ivory Tower) :
    Déjà présenté l’an dernier : course de pilotage d’avions, motos, motocross, voitures, formules 1, bateaux à travers les USA, en solo ou multi.
    Pré-téléchargement de l’open bêta dès aujourd’hui 13 juin, et open bêta le 21 juin pour une sortie le 29 juin sur PC, PS4 et Xbox One (c’est précis et ça s’enchaîne vite, au moins).
  12. Assassin’s Creed Odyssey (Ubisoft Québec) :
    Dernier jeu de cette conférence, et pas des moindres : c’est déjà le retour de la licence qui t’as fait aimer (ou du moins apprendre) l’Histoire, et ceci alors que l’épisode en Egypte ancienne, Origins, avait été annoncé à l’E3 dernier. Cette fois-ci, c’est la Grèce antique qui sera à explorer, sur terre et sur mer, aux temps des dieux, spartiates, et de la guerre (qui ne change jamais)…
    Ce « role-playing journey » (« voyage de rôle », pour le placer au-là d’un RPG) où vous, « un simple mercenaire, pour sauver votre aimée, vous deviendrez le héros de la Grèce. »
    Une option arrive pour la première fois dans la série (du moins, la série principale, je ne sais pas pour la pelletée d’opus secondaires) : le choix du personnage -> Alexios (♂) ou Kassandra (♀). Dans Syndicate, même si on pouvait changer entre le frère Jacob Frye et sa soeur Evie, le contrôle était imposé selon les différentes missions du jeu.
    Trailer : on possède le sang de Leonidas, héros grec dont on partage la force et le courage légendaire. On peut interagir davantage avec l’histoire : cela est montré par la rencontre avec Socrate, et des choix de dialogue pour lui répondre.
    La démo de gameplay est disponible à l’E3, et on a droit à une portion de jeu : 431 av J-C, en Grèce. On commence à Mykonos, avec Kassandra, où on apporte une lettre à un type qui la lit à voix haute (il gueule comme pas possible). Ils ont tous des accents poussés. Mais des gardes arrivent, et c’est parti pour une fuite à cheval, du combat à cheval (arc puis épée), puis elle met pierre à terre et affronte un combat contre un garde (qui a un paquet de PV).
    Il y a un arbre de compétence, et la possibilité d’équiper les objets lootés comme dans AC – Origins, tout comme un aigle qui sert de drone de repérage. Récupération de mission, avec des choix de dialogue -> bataille générale sur la plage -> enchaînements stylés. Un ennemi avec ce qui ressemble à des tonfas devient berserk, mais il finit par être battu.
    Un rapide aperçu nous confirme la présence de monstres mythologiques, comme le Minotaure.
    Sortie le 5 octobre 2018 sur PC, PS4 et Xbox One.

Conférence pas fabuleuse, mais néanmoins intéressante : AC – Odyssey présenté alors que je ne pensais pas le voir de sitôt (même si j’avais vu des images « fuiter » sur Twitter), des jeux assez osef (The Crew 2, The Division 2, Just Dance), un peu plus originaux (Transference, Trials Rising, éventuellement Starlink), des extensions honnêtes (Rainbow Six: Siege, For Honor, Mario + Lapins Crétins) [qui ne sont pas juste des DLC merdiques à 10 balles], et enfin le trio de tête : Skull & Bones, BGE2 et AC Odyssey. Ubisoft ne se mouille pas trop mais un café acceptable, donc rien à dire.

.

.

.

.

Voilà, la 2ème partie de cet E3 est terminée. Je l’ai pour la première fois découpée en 3 parties car tout le monde se plaint des pavés habituels, alors je me suis dit que vu qu’il y avait 10 confs cette année, 5 par article aurait fait trop. La 3ème partie devrait arriver ce week-end, voire lundi au pire.

N’hésitez pas à liker, commenter et surtout, partager cet article ! 🙂 (vous imaginez pas le stress que je me mets à tout noter et retranscrire après alors que je vois tous les sites spé JV avoir déjà fait 1 ou 2 articles par jeu, et tout le monde commencer à s’en désintéresser pour la Coupe du Monde de foot…)

Je ne vous dit donc pas « Tschaw », mais « A tout de suite » ! ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s