Les conférences de l’E3 2018 – 3ème partie

Suite des annonces de l’E3 de cette année.

Voici le planning des 5ème, 6ème et 7ème conférences du salon de cette année :

.

12/06 à 00h00 : PC Gaming Show
12/06 à 03h00 : PlayStation
12/06 à 18h00 : Nintendo

.

Les jeux et annonces sont écrits dans l’ordre chronologique de la conférence, mais certaines infos ont été communiquées plus tard.

.

.

.

.

.

.

.

pc gamer

8ème conférence : PC Gaming Show : « la conférence « Un trailer, une interview » »

  1. Satisfactory (Coffee Stain Studios) :
    LE jeu de déforestation et industrialisation massive, où tu rases des forêts sur des planètes extraterrestres pour installer toutes sortes de machines d’extraction/transformation/production de matériaux, et tu assures le transport de ces marchandises grâce à des tapis roulants, trains… Et on peut aussi se balader en véhicules en multi sur de grandes maps.
    Z’avez remarqué le jeu de mots du titre, au fait ? Entre « satisfaction » et « factory » (usine). Héhé…
    Ce Minecraft non-cubique spé « nique la nature » sortira bientôt sur Steam.
  2. Neo Cab (Chance Agency) :
    Un jeu de chauffeur de taxi du (proche) turfu, orienté sur le scénario et 100% textes (en anglais) et choix de dialogue. Jouez en étant Lina, une des dernières conductrice de covoiturage (?) humaines dans ce monde cyberpunk, conduisez des gens à travers la ville, et apprenez leurs histoires pour découvrir la vérité sur la vôtre.
    Si la musique est cool et fait très « futur vu des années 80 » (synthwave), on essayera d’oublier les tronches des persos dignes d’un jeu flash gratuit (le genre où t’es obligé de sortir la CB au bout de 30 min parce que t’as plus d’énergie ou de monnaie spéciale).
    Dispo prochainement sur Steam pour PC et Mac.
  3. Maverick: Proving Grounds (Automaton) :
    Le grand frère de PUBG : un Battle royale massivement multijoueurs (1000 joueurs dans le monde en simultanés, 400 dans le Battle Royal), en monde persistant (le décor garde les traces de passage : traces de pas, branches cassées…), et quand même plus beau que ce jeu aux graphismes de PS2 appelé PUBG.
    Uniquement pendant l’E3, et dans une limite de 100 000 places, la création d’un compte sur le site permettra de nombreux avantages par la suite aux joueurs : des skins d’armes, la possibilité de réserver son pseudonyme, inscription aux phases de bêta à venir, mais c’est aussi un prérequis au fait de devenir « Fondateur », c’est-à-dire la possibilité d’acheter un pack garantissant un accès à la bêta d’ici août ou septembre prochain, et un statut de « citoyen » dans le jeu pendant un an (aussi déblocable en jouant pour les moins chanceux).
    Sortie cette année, probablement uniquement sur PC.
  4. The Forgotten City (Modern Storyteller) :
    En exclusivité mondiale, annonce d’un mod de Skyrim extrêmement populaire (téléchargé 1,6 millions de fois) qui va devenir un standalone.
    « Profondément enterré, dans une ancienne ville romaine, une communauté en lambeaux meurt après que quelqu’un ait enfreint une mystérieuse loi. Grâce à un portail remontant vers le passé, une personne aura la possibilité de changer le destin des habitants de cette cité, ou d’assister à son décès dans une boucle temporelle éternelle. » – Modern Storyteller
    En tant que joueurs, vous devrez dépasser vos préjugés et trouver la solution, par le biais de prises de positions sociales, économiques, politiques ou morales, pour sortir les habitants de cet enfer.
    Sortie en 2019.
  5. Star Control Origins (Stardock Entertainment) :
    L’humanité a enfin réussi à créer un vaisseau interstellaire, dont vous êtes le capitaine (la chance !). Votre mission (si vous l’acceptez) sera d’explorer l’univers à la recherche d’alliés et d’améliorations pour votre vaisseau, car une puissante race aliens, les Scryves, veut exterminer l’humanité.
    Des graphismes à la Sims, pour un jeu à la Spore. Un « univers ouvert » avec des « milliers de planètes » à explorer, des dialogues avec toutes sortes de races extraterrestres, des batailles en 2D dans l’espace.
    (On sait ce que donnent généralement les « universe sandbox », et c’est pas terrible, mais bon, z’avez qu’à regarder du gameplay au moment où ça sortira au lieu d’acheter bêtement~~)
    Précommande possible dès maintenant (offre à durée limitée) pour l’obtenir à un prix réduit. Ce prix augmentera au fur et à mesure du développement lorsque de nouvelles fonctionnalités seront ajoutées. Les personnes ayant précommandé le jeu obtiendront l’accès à la version bêta du mode Combat de flottes (combats entre vaisseaux contre IA ou joueurs)
    Sortie le 20 septembre (sur Steam).
  6. Hunt Showdown (Crytek) :
    Du nouveau contenu pour Hunt Showdown, un FPS bien violent (« jeu de chasse compétitif à la première personne, dans un monde ouvert en sandbox » selon Steam) où on incarne un chasseur de primes parti dans le bayou de la Louisiane pour y chasser du monstre cauchemardesque contre des bonnes thunes.
    Comme il mélangeait déjà PvP et PvE, Crytek a dû se dire : « Eh ! Et si on le bidouillait un peu pour rajouter un mode Battle Royale ? » Et ce fut fait.
    Jouable dès maintenant sur Steam, en accès anticipié (mais le mode n’est pas encore dispo, je crois).
  7. Archangel : Hellfire (Skydance Interactive) :
    Court trailer pour nous présenter ce jeu de combats de méchas : 6 méchas différents, 13 armes et trois cartes entièrement destructibles. Sinon, c’est du PvP classique, team deathmatch où on tente d’aligner l’ennemi dans notre viseur plus vite que lui ne le fait.
    Sortie le 17 juillet sur Steam, Oculus Rift et PlayStation VR.
  8. The Sinking City (Frogwares) :
    Un jeu d’enquête survival-horror dans un open world, inspiré de Sherlock Holmes, mais aussi et surtout, de l’univers fantastique/horreur/SF de Lovecraft.
    L’enquête est au centre du jeu, un peu comme L.A. Noire. Et ici, le jeu n’est pas là pour vous prendre par la main : vous vous démerderez à trouvez des indices, qui peuvent être ou pas des indices, pour ce qui peut concerner ou pas votre enquête. J’en connais qui vont rage quit vite fait~~
    Dans ce « jeu sans histoire, à l’enquête sans indices », il y a aussi un système de santé mentale, et des monstres qui peuvent venir vous titiller (qu’on accueille avec du plomb) -> cela rappelle le JDR Call of Cthulhu.
    Date de sortie et console inconnues.
  9. Warframe (Digital Extremes) :
    Un trailer rapide avec la suite de la narration -> nouvelle quête : « le Sacrifice », en juin. On y voit le retour d’Excalibur Umbra, qui semble assez vénèr.
    La mise à jour contient aussi des »ensembles d’armures » pour Warframes et compagnons avec design Orokin (l’ancienne civilisation à la grandeur décadente, maintenant disparue) et évidemment la Warframe Umbra, variation d’Excalibur pour la première fois apparue dans la version Chinoise de Warframe, cette fois disponible pour tout le monde, et dont le schéma de craft est remis aux joueurs à la fin de la première mission de la quête.
    Un autre trailer montre les fans en extase devant les plaines d’Eidolon, la grande map en open-world (note : la seule du jeu, bien foireuse pour s’y retrouver en groupe~~) : ceci pour annoncer le Tenno Live 2018, le 7 juillet, où les fans Warframe sont attendus.
  10. « Best of Japan on PC » (jeux SEGA) :
    En avant-première mondiale, et pour le plus grand bonheur des pécéistes, SEGA annonce l’arrivée sur PC de bon nombre de jeux auparavant réservées aux consoles de salon. Valkyria Chronicles (en 2014), puis Bayonetta et Vanquish (en 2017) ont été très bien accueillis lors de leur arrivée sur Steam, donc le studio a décidé de remettre le couvert.
    Au programme (attention, c’est un peu le foutoir) :
    >Shenmue I et II, jeux d'(action-)aventure, arrivent sur PC, PS4 et Xbox One cette année.
    >Valkyria Chronicles 4, un tactical RPG spé WW1 ou équivalent, sorti au Japon le 21 mars 2018 sur PS4, sortira sur : PlayStation 4 (Monde entier : 2018), Nintendo Switch (Japon : automne 2018 ; Monde : 2018), Xbox One (NA/PAL : 2018) et PC (Monde : 2018).
    >Shining Resonance Refrain, un JPRG sorti sur PS3 au Japon le 11 décembre 2014, arrivera sur : PlayStation 4 (Japon : 29 mars 2018 ; Monde : 10 juillet 2018), Nintendo Switch et PC (Monde : 10 juillet 2018, Japon : 12 juillet 2018) et enfin Xbox One (Monde : 10 juillet 2018).
    >enfin, les jeux d’action-aventure spé yakuza, Yakuza Kiwami (déjà sur PS3 et PS4, date pour PC à venir), et Yakuza Zero (Monde : 1er août 2018). Ce dernier a d’ailleurs eu un trailer spécialement pour lui juste après, pour vanter ses graphismes 4K, son framerate non limité, ses nombreux mini-jeux, son scénario, ses combats de rue : précommander le jeu dès maintenant permet d’avoir la Digital Deluxe Edition, 10% de réduction et des bonus gratuits : manga digital Yakuza, fonds d’écrans exclusifs et avatars avec les images des personnages principaux.
    Puyo Puyo Tetris a aussi été vu dans le trailer, mais ils ne sont pas revenus dessus ensuite.
  11. Killing Floor 2 – The summer sideshow : Treacherous Skies (Tripwire Interactive) :
    Steampunk, clowns et robots sont au programme de l’événement estival de cette année pour Killing Floor 2, le survival horror bourrin.
    Voici la liste des principales nouveautés :
    – Nouvelles apparences et voix spéciales clowns, pour tous les Zed.
    – Nouvelles maps : Airship, à bord d’un dirigeable steampunk énorme, où il vous faudra compléter des défis de plus en plus difficiles. Et la map Endless Lockdown, créée par la communauté, est maintenant intégrée directement au jeu.
    – Nouvelles armes : le sniper M99 AMR Sniper Rifle pour le Sharpshooter (Tireur d’Élite en VF), les poings américains électriques Static Strikers pour le Berserker (Fou Furieux), et le fusil à pompe Doomstick pour Support (Soutien).
    – Un nouveau personnage jouable en DLC : Mrs. Foster, avec une voix qui lui est propre, et disponible dans toutes les langues du jeu.
    – La co-op pour défourailler du Zed à 6 joueurs passe maintenant au niveau supérieure, avec un mode Versus Survival à 12 joueurs -> 6 survivants vs 6 Zeds (et une horde derrière, évidemment), comme dans Left 4 Dead 2.
    + quelques autres non montrées dans le trailer
    – Possibilité d’améliorer toutes les armes, les rendant viable pour du combat en late-game.
    – Système de Prestige : Les joueurs peuvent remettre à zéro leur perk (avantage) après avoir atteint le level 25 pour un perk pour un skin d’arme exclusif pour leur catégorie de personnage parmi les armes disponibles à l’abri.
    + de nouveaux achievements, de nouveaux cosmétiques et costumes pour les personnages sur le thème du steampunk.
    .
    On voit que de développeur, Tripwire Interactive devient aussi peu à peu un éditeur de jeux.
    Jouable gratuitement ce week-end (jusqu’à dimanche 17/06) ; Killing Floor 2, son édition deluxe, et l’amélioration deluxe (si on a déjà le jeu vanilla) sont toutes à -60% sur Steam jusqu’au 21/06.
  12. Maneater (Blindside Interactive) :
    Exclusivité mondiale.
    Des vacances de rêve… qui tournent mal, car des requins qui n’ont pas froid aux yeux attaquent les touristes sur les plages et les jetées.
    Vous incarnez un requin, et rappelerez à ces touristes en tongs ce qu’est la loi de la jungle ; il y a même des améliorations déblocables pour votre requin, comme des dents plus grandes ou la capacité de sauter hors de l’eau.
    Tout le monde rigole alors que le type sur scène parle d’un jeu « open world, action RPG », « sharkPG » avec une « whole single player campaign » (campagne solo complète).
    Sortie « bientôt » sur Steam.
  13. Untitled publishers :
    Un nouvel éditeur de jeux méconnus (à la Devolver), « Untitled publishers », annonce à la fois sa création et 3 jeux en exclusivité dans la foulée, sous forme de courts trailers :
    >Bravery Network Online (Gloam Collective) : sorte de tactical RPG en 1vs1 (wat ?) avec des persos style BD et comme dessinés sur des morceaux de papier, dans un univers « post-post-apocalyptique » (??). Sortie en 2019 sur PC et Mac.
    >Morningstar (Metkis) : jeu en « 3D smooth » (à la Slime Rancher) où il est question de jardiner le jour et d’aller sur son ordi la nuit pour… uploader/télécharger des légumes ? Ce serait un « jeu d’agriculture post-cyberpunk »… Sortie en 2019 sur PC et Mac.
    > Overwhelm (Ruari O’Sullivan) : jeu 2D shooter minimaliste (= à gros pixels) d’action-horreur, où on se déplace dans des décors à prédominance rouge et où on tire partout à la souris. Petite particularité : tandis que vous n’avez qu’1 seul point de vie et 3 vies (et des munitions limitées), tous les ennemis gagneront les pouvoirs de chacun des 5 boss à leur mort. Ça risque d’être compliqué… Dispo dès maintenant sur Steam, en promo à -20% à 6,55 €.
  14. Jurassic World Evolution (Frontier Developments) :
    Un jeu de gestion de parc d’attractions… avec des dinosaures. Le but sera de conjuguer science, loisirs et sécurité, et de réussir à créer (enfin) un Jurassic Park qui ne finisse pas en catastrophe.
    L’édition Deluxe rajoute 5 dinosaures  accessibles depuis des sites de fouilles dans le jeu (Styracosaurus, Crichtonsaurus, Majungasaurus, Archaeornithomimus et Suchomimus), un skin de véhicule ranger, et un skin pour les hélicoptères ACU.
    Sortie le 12 juin sur PC, PS4 et Xbox One.
  15. Stormland (Insomniac Games) :
    Un robot « vit » dans un environnement magnifique, mais il est attaqué et se réactive bien plus tard, dans un monde désormais dévasté par de violentes tempêtes.
    Ce jeu VR nous fera voyager à pied, en escaladant, ou en volant comme Iron Man. On pourra aussi attaquer des ennemis avec notre flingue et bouclier, et trouver des caisses d’armes et de ressources dans la map pour améliorer notre arsenal et nous permettre de crafter pendant la campagne solo.
    Le but serait de construire notre village, et la présence d’autres personnes (car c’est aussi un jeu massivement multijoueur) ne sera pas de refus, surtout que les tempêtes risqueront de mettre à mal vos constructions.
    Actuellement en alpha, sur PC.
  16. Night Call (Raw Fury) :
    Un jeu sombre, d’enquête, où l’on obtient ses infos par des dialogue, puisque nous incarnons un chauffeur de taxi parisien. Nous sommes également la dernière personne à avoir vu en vie l’une des victimes d’un tueur en série, et nos rencontres nous aideront à toucher au fond de l’affaire.
    Sortie à une date encore inconnue.
  17. Sable (Rawfurry) :
    Jeu open world centré sur la narration, en 3D qui fait pas mal penser à Journey. Sauf qu’ici, les couleurs sont saturées, et le style graphique original (magnifique) est du cel-shading aux traits fins. Si vous connaissez l’art de l’auteur de BD Moebius, ça vous l’a forcément évoqué.
    Très porté sur l’exploration, il se déroule sur une mystérieuse planète désertique. L’héroïne, Sable, partira à la découverte de ce monde ouvert, peuplé de ruines antédiluviennes et de carcasses d’immenses vaisseaux spatiaux.
    Sortie en 2019.
  18. Star Citizen (Cloud Imperium Games) :
    Même si c’est une « exclusivité mondiale », le trailer ne montre que des images du jeu déjà connue. Rien de nouveau sous le soleil, à part que l’alpha 3.2 arrive bientôt.
    Sortie un jour, sur PC.
  19. NVidia :
    On nous parle des nouveaux écrans PC 4K HDR 144Hz et G-sync à 2500 €.
    La G-sync signifie que les Hz de l’écran s’adaptent aux FPS du jeu pour que ça reste le plus fluide possible visuellement.
    +
    Predator 17, nouveau PC portable d’Acer : écran 17 pouces, 4K, processeur i7, carte graphique GTX 1070 8 Go, ici aussi à 2500 balles. Une paille. Site acer.com.
  20. Genesis Alpha One (Radiation Blue) :
    A la fois un rogue-like, un FPS d’action et un jeu de construction/gestion de base dans un univers de SF. Les planètes sont générées procéduralement, on fait des expérimentations avec de l’ADN alien, on améliore son équipe avec ce qui en ressort (pour faire des clones, voire des hybrides humains/aliens), on adapte ses armes, construit et personnalise sa base/station, pose des pièges, pour se défendre contre des invasions d’aliens.
    Scénario assez classique : « Dans un avenir proche ravagé par la guerre, la corruption et la pollution, de puissantes sociétés ont créé le programme Genesis dans une dernière tentative pour sauver l’humanité. » On doit explorer le vaste univers jusqu’à « trouver un nouveau foyer pour l’ADN de l’humanité et sauver l’espèce de l’extinction. » (c’est vrai que ça serait dommage~~).
    Sortie le 4 septembre 2018 sur Steam.
  21. Don’t Starve : Hamlet (Klei Entertainment) :
    Dans ce DLC (solo) de Don’t Starve, on découvre une ville de cochons aristocratiques, perdue au coeur d’une jungle tropicale bourrées de dangers (chauve-souris, plantes carnivores, serpents, etc…)
    Réhabituez-vous à la vie de la ville avec des magasins de cochons, des maisons, de nouveaux objets, des biomes, etc…, ou aventurez-vous dans les ruines de l’ancienne civilisation cochon et tentez votre chance dans la chasse au trésor, en évitant les pièges. (« Sa place est dans un musée !« )
    Disponible en décembre 2018 sur PC (Steam).
  22. Just Cause 4 (Avalanches Studios) :
    Cette fois-ci, on se concentre en particulier sur Apex, le moteur du jeu : il permet une distance d’affichage inégalée, une lumière HDR améliorée, un système de météo interactive, des modèles aérodynamiques basées sur la physique, une destruction augmentée, etc…
    Sortie du jeu le 4 décembre 2018 sur PC, Xbox One et PS4.
  23. Overkill’s The Walking Dead (Overkill) :
    Un FPS coopératif, situé dans l’univers du comics du même nom. On va pas se mentir, c’est du Left 4 Dead dans l’âme (et d’après le gameplay que j’ai vu, c’est plus beau, mais bien loin d’être aussi dynamique…).
    Sortie le 6 septembre en Amérique, le 8 septembre en Europe.
  24. The Walking Dead: The Final Season (Telltale Games) :
    Quatrième et dernier chapitre des aventures de Clémentine, avec un groupe fatigué de devoir toujours fuir, AJ, l’enfant adopté par Clémentine lors de la saison présente, et un orphelin avec qui elle se lie d’amitié. Elle découvre une vieille école retirée, où ils pourraient s’installer, mais ce ne sera pas simple, car le monde entier veut les emmerder.
    Même si les images montrées viennent d’un jeu pas encore terminé, les développeurs promettent pour cet épisode un monde moins linéaire et plus ouvert à l’exploration ; il aurait ses racines dans les point and click d’aventure. Il y a une roue de choix, une caméra caméra à l’épaule rapprochée à l’envie (au lieu de la caméra uniquement en avant), et certains combats seront non-scriptés, sans QTE.
    .
    Egalement, l’interview de la doubleuse de Clémentine depuis 6 ans, qui fait part de son émotion et de sa fierté, et que le jeu s’annonce être le « meilleur jeu qu’elle ait jamais fait », etc.
    Sortie le 14 août sur PC, Xbox One et PC. Précommande possible dès maintenant.
  25. Noita (Nolla Games) :
    Un jeu rogue-like 2D en pixel art « où chaque pixel est animé » (et c’est vrai, les effets sont très bien faits, et ya de grosses explosions).
    Le monde est généré aléatoirement, et on explore ces souterrains tout en combattant les ennemis en utilisant nos puissants sorts pour les tuer de différentes manières : « melt, burn, freeze and evaporate » (« fondre, brûler, congeler et évaporer »).
    Utilisez chacune de vos morts comme une leçon pour apprendre de vos erreurs, et avancez plus loin lors de votre prochaine aventure.
    Comme il est dit sur leur site : « Coming to early access 201x », ou encore « Date de parution : When it’s done », sur Steam.
  26. Two Point Hospital (Two Point Studios) :
    Jeu de gestion d’hôpital, basé sur l’humour.
    On voit notamment une maladie : la « tête de tortue » -> la tête rentre dans le cou et est ressortie en utilisant une machine avec une grosse ventouse style débouche-évier.
    Autre maladie : l’infection du mono-sourcil. Celui-ci peut atteindre un point de singularité où il gagne une conscience, et se multiplie en bougeant par terre comme un cloporte ; il faut alors tirer sur tous les « individus » pour l’éradiquer.
    Il y aura des hôpitaux localisés dans des régions froides, des régions avec des maladies contagieuses… Tout un programme.
    Sortie plus tard cette année, sur Steam.
    (instant malaise : Le micro d’un des deux « médecins » ne marchait pas au début, donc il devait parler contre le micro-cravate du présentateur (« no homo » sequence))
  27. Realm Royale (Hi-Rez Studios) :
    Un Battle Royale avec des classes (Guerrier, Mage, Chasseur, Assassin, Ingénieur) où chacun a une compétence spéciale.
    Sinon, bah… on dira ce qu’on voudra, c’est quand même Fornite x Overwatch avec des trucs en plus pour forcer davantage l’équipe à être soudée :
    – On peut forger des armes à partir des matériaux/armes qu’on récupère, mais il faut rester 1 minute à côté de la forge lors du craft.
    – Quand tu es tué, tu es transformé en poulet -> si tu survis 30s, tu es ressuscité après la moitié de ta vie.
    Le jeu est en free to play sur Steam, actuellement en accès anticipé (alpha).
  28. Ooblets (Glumberland) :
    De petites créatures du jardin vous suivent partout quand vous marchez et faites votre petite vie dans votre village. Des graphismes en 3D smooth (j’appelle ça comme ça mais ça a peut-être un nom plus précis), des invasions de bestioles stalkeuses « inspirées par  Pokémon, Harvest Moon, and Animal Crossing. » (c’pas moi qui le dit, c’est sur la page Steam) pour un jeu mélangeant Stardew Valley avec Pokémon (ça dit qu’on peut « combattre des ooblets sauvages et d’autres dresseurs d’ooblets »). Pourquoi pas, si Nintendo vous poursuit pas en justice…
    Sortie sur PC et Xbox One dans l’année.
  29. Anno 1800 (Blue Byte) :
    Après être arrivé dans le lointain futur avec Anno 2205, retour en arrière pour repartir au début de l’ère indutrielle, où de nombreuses avancées technologiques et sociétales vont apparaître.
    Vous aurez pour but de vous faire un max de thunes sur le dos de vos concitoyens construire la meilleure métropole, puis de partir explorer des terres nouvelles (on voit notamment dans le trailer une île vierge, à corrompre de la présence humaine s’approprier et repartir de zéro).
    Sortie au 4ème trimestre 2018, sur PC.
  30. Rapture rejects (Galvanic Games, Explosm Games) :
    Vous connaissez Cyanide & Happiness, la fameuse webcomic à l’humour très cynique et noir et pas très politiquement correct ? Eh bien, ils vont bientôt avoir leur propre jeu de Battle royale !
    Scénario : suite à nos prières, le jour du Jugement Dernier arrive (enfin). Mais reste un petit problème : vous n’êtes pas invité au Ciel, tout comme de nombreux autres, et que faire dans un monde de délaissés de Dieu ? S’entretuer, évidemment !
    Le principe reste le même que PUBG : « 100 joueurs tombent dans un monde où un seul peut survivre. Récupérez des ressources et combattez les ennemis jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une seule personne. Cette personne pourra aller au paradis. »
    En revanche, le jeu sera en 2D isométrique. Ça change, et ça permet un gameplay beaucoup plus accessible et une grande personnalisation des personnages.
    « Ajoutez tout l’humour de Cyanide & Happiness dans le mélange, et vous avez un jeu que personne ne devrait vraiment jouer. »
    Enregistrez-vous pour l’alpha sur le site rapturerejects.com .
  31. Hitman 2 (IO Interactive) :
    Un des plus gros environnements jamais créé pour Hitman, des maps (6 d’après mes infos) très détaillées en sandbox, plein d’objets à utiliser, de nombreux costumes/déguisements à porter, l’ajout du mécanisme de la foule (à utiliser pour se cacher dedans) et d’un mécanisme pour garder un oeil sur les pièges qu’on pose.
    L’IA des ennemis a été revue à la hausse depuis le précédent jeu, et ils seront par exemple capables de vous repérer en voyant votre reflet dans un miroir.
    On verra le retour des elusive targets (des cibles à abattre en temps limité avant une disparition définitive), du mode escalation (assassiner la même cible encore et encore avec de nouvelles contraintes à chaque fois). Précommandez le jeu pour avoir accès au mode Sniper Assassin (l’offre expire à la sortie du jeu, évidemment), jouable en coopération à deux.
    Sortie le 13 novembre 2018 sur PC, PS4 et Xbox One.

Un trailer, une interview, un trailer, une interview… Le système cher à la conférence a heureusement été un peu accéléré, afin de tenir un rythme continu. Si aucun jeu ne se démarque vraiment des autres, il permet quand même de caresser un large éventail de jeux, souvent de petits studios. Par exemple, revoir un RTS comme Anno ou un jeu de simulation de requin en ces temps d’overdose de Battle Royale fait plaisir. Ça change. Et même quand il tombe là-dedans, c’est pour nous montrer un jeu dans l’univers de Cyanide et Happiness. Bref, la conf PC ressort du gouffre d’ennui dans lequel elle est restée trop longtemps, mais elle doit poursuivre ses efforts. (on dirait une appréciation de prof sur un bulletin…)

.

.

.

.

.

.

.

sony

9ème conférence : PlayStation : « la conférence « Musique, morceaux choisis et couacs » »

  1. La conférence commence dans un décor d’église (référence à The Last os Us). Ils disent qu’au lieu de nous bombarder de trailers, nous montrer plein de titres clés. Enfin, un mec joue une musique assez calme (de The Last of Us ?) au banjo pendant quelques minutes. Original…
  2. The Last of Us part II (Naughty Dog) :
    Le trailer commence par un bal, où Ellie (qui a bien grandi pendant cette ellipse de 5 ans) s’ennuie. Une fille finit par l’emmener danser pour le slow -> bisou.
    Au moment où la caméra qui tourne autour d’elles passe derrière sa tête, transition pour un souvenir (?) spé égorgement et infiltration dans les bois de nuit. On passe ensuite dans une grange, puis dans une ville… et là, ça tourne mal. Ça finit en combat 4 vs 1 dans une boutique abandonnée (les ennemis sont pas très doués, mais la physique est incroyable) et… retour au bisou.
    Reste à savoir si le chemin pris est en réalité le seul possible ou si on peut faire sa sauce et passer ailleurs ou la jouer autrement : si c’est le cas, alors les effets physiques (par ex les étagères qui se renversent) seraient vraiment impressionnants. Le jeu aura aussi un mode multijoueur.
    Sortie sur PS4.
  3. Call Of Duty – Black Ops 3 (et Black Ops 4) (Treyarch) :
    Le jeu est disponible gratuitement pour le moment (11 juin – 11 juillet) aux détenteurs du PSN+.
    En plus de cela, il a également été annoncé que 4 cartes mythiques de la série seront ajoutées à BO3 pour les joueurs qui pré-commandent Black Ops 4 sur le PlayStation Store. Il s’agit de Jungle, Summit (montagne), Slums (ville de Panama, au Panama), Firing Range (camp d’entraînement de l’armée). Elles sont tirées de Black Ops I et II.
    Les remakes de ces cartes apparaîtront dans Black Ops 4. Elles seront également ajoutées à Black Ops 3 dans le pack « Back in Black ».
    Black Ops 4 est prévu pour le 12 octobre. Tous ceux qui pré-commanderont le jeu auront également accès à la bêta prévue pour le mois d’août.
  4. Mini-tunnel de jeux :
    >Tetris Effect (Enhance Games) : Tetris en VR, avec plein de couleurs de néons ; fin 2018 sur PS4.
    >Days Gone (Sony Bend) : TPS d’action post-apo en open world. Un chasseur de primes qui a préféré voyager en moto que de rester dans un camp de survivants, mais il y a des zombies~~. Présenté à l’E3 dernier. Le 22 Février 2019 sur PS4.
    >Twin Mirror (DONTNOD Entertainment) : thriller réaliste qui se passe aux USA, focalisé sur sa trame narrative, par les créateurs de Life is Strange. ; courant 2019 sur PC, PS4 et Xbox One.
    >Ghost Giant (Zoink Games, Sony Interactive Entertainment): Jeu VR où on est un énorme fantôme, et on aide un peu tout le monde avec leurs petits problèmes (et nos grandes mains) ; sur PS4.
    >Beat Saber (Hyperbolic Magnetism) : jeu de rythme (avec bande-son hyper dynamique adaptée) en VR où on agite ses sabres lasers (rouge et bleu) pour découper au bon moment les caisses (rouges et bleues) qui nous arrivent dessus ; PC et PSVR, early access depuis le 1er mai 2018.
  5. Un type (blanc) avec chapeau conique et habits traditionnels japonais joue du pipeau sur scène devant un écran à 180° montrant un immense champ de fleurs. Surréaliste, surtout à Los Angeles en 2018.
  6. Ghost of Tsushima (Sucker Punch Productions) :
    L’un des points forts de la conférence fut la longue présentation de gameplay du jeu de combat en open world où l’on incarne Jin Sakai, un samouraï combattant les envahisseurs mongols qui tentent de coloniser l’île de Tsushima, en 1274. Ceux-ci vont être confronté à ce combattant impossible à éliminer, et prétendument immortel.
    Car pour survivre face à un tel ennemi, les honorables traditions des samouraï ne vous sauveront pas : vous ne seriez pas l’un des derniers survivants si c’était le cas. Pour vaincre, vous devrez aller au-delà de ces techniques pour forger une nouvelle façon de combattre – la voie du fantôme – en menant une guerre non conventionnelle pour la liberté du Japon.
    Dans la vidéo, après une « balade » entrecoupée d’un combat contre des Mongols, Jin rencontre une vieille femme archère (Masako, une ronin), avec qui il coopère temporairement, jusqu’à ce que son acte de sauver un moine bouddhiste (qui a trahi la famille de la femme) ne les change en rivaux. S’ensuit un duel tendu, dans les feuilles mortes et le soleil couchant, qui se poursuit alors même que des ennemis au loin lancent des flèches enflammées qui embrasent les alentours. Finalement, il l’emporte, mais l’épargne en lui rendant son sabre. Leurs routes se recroiseront sûrement.
    .
    Le studio n’a pas compté ses heures ni regardé à la dépense pour produire un jeu à la qualité rarement vue ; on est à du niveau The Witcher 3, là. Par exemple, pour le doublage, en plus d’acteurs japonais, Sucker Punch s’est aidé d’un coach en ancien japonais, afin de ne retranscrire des dialogues collant au maximum à l’époque.
    Les développeurs se sont grandement inspirés des films d’Akira Kurosawa pour concevoir le monde et son univers visuel (la beauté de la nature en perpétuel mouvement), ainsi que de nombreux aller-retours sur l’île de Tsushima afin d’en « saisir l’essence » au mieux. L’univers final permettra une vision d’ensemble du Japon médiéval de cette époque.
    Le jeu se veut surtout très réaliste et brutal. Nous sommes en guerre, et un moment de relâchement pourra signer votre perte, d’un coup de lame dans le dos. Les développeurs évoquent une « trinité » qui pèse dans la conception du titre : « la boue, le sang, et le métal », qui ont bénéficié d’un soin tout particulier, au niveau de la luminosité, de la physique, et de l’esthétique.
    Les grands espaces et le cheval pour les parcourir pourrait rappeler Zelda, ou plutôt Shadow of the Colossus, qui se passe dans un univers plus sombre et réaliste.
    Outre la BO super japonifiante, les joueurs pourront choisir entre les doublages anglais et japonais. Le HUD a été enlevé pour la présentation, mais il a été fait de la façon la plus épurée possible, pour ne pas gêner l’expérience de jeu. Quant au grappin, il fait partie des techniques non-conventionnelles inventées par Jin pour survivre, ce qui le fait le rapprocher des ninjas traditionnels, pour lesquels « la fin justifie les moyens », et peu importait l’honneur ou la méthode utilisée ; Il pourra d’ailleurs combattre de façon discrète.
    Il a aussi une façon très stylée de planter son épée dans les mecs agonisants à terre pour les achever.
    .
    Le seul défaut que j’aurai à lui donner est : peut-être un poil trop cliché (surtout pour l’histoire du duel et tout le drama et visuel autour, digne d’un film d’arts martiaux chinois). Mais après tout, tant que c’est stylé, ça me va. Pis vu l’implication et les recherches des développeurs, ça doit être suffisamment proche de la réalité historique. Non ?
    Sortie en exclusivité sur PS4 en 2019.
  7. Control (Remedy Entertainment et 505 Games) :
    Un jeu au trailer très étrange et énigmatique, avec une femme face à un décor qui se détruit et s’envole, puis une maîtrise de pouvoirs (contrôle de la matière, vol…) par cette dernière.
    Ce thème des pouvoirs fait penser à un autre jeu du studio Remedy, Quantum Break, où un personnage, Jack, développe peu à peu des pouvoirs liés au temps suite à une expérience ratée avec une machine à voyager dans le temps.
    Sortie en 2019.
  8. Trover saves the universe (Squanch Games) :
    Jeu d’action-plateformes dont le monde (personnages, ennemis, décors…) ont été imaginés par Justin Roiland, le co-créateur et producteur de la série Rick et Morty. On reconnaît bien les voix particulières de la série, ainsi que le même genre de personnages et d’humour. Ce sera un jeu PSVR.
    Sortie sur PS4.
  9. Kingdom Hearts III (Square Enix) :
    Encore une fois le même foutu trailer de Kingdom Hearts 3… Ah tiens, non !
    Cette fois, le trailer est centré sur la partie du jeu spéciale Pirates des Caraïbes, avec Jack Sparrow, Will Turner Jr. et tout le toutim, et on voit un bateau qui navigue aussi bien dans le sable que sur mer (j’ai vu que les films 1 et 2, c’peut-être après, mais je veux pas me spoiler).
    On nous montre un jeu avec des combats navals, puis de l’abordage et des combats sur le pont où on retrouver le gameplay de KH.
    Méssépatou ! Il y a aussi de l’exploration d’île(s) et sous-marine, on choppe des oiseaux (pour dasher au-dessus de la mer) et on attaque des monstres marins.
    On apprend qu’une fille serait « Maybe [she’s] one of the 7 new hearts« .
    .
    Instant goodies, avec la présentation de :
    – la PS4 Pro Kingdom Hearts III (limited edition).
    – et le « all-in-one package« , seulement sur PS4 : Kingdom Hearts III, Kingdom Hearts HD I.5 + II.5 remix, et Kingdom Hearts HD II.8 Final Chapter Prologue. Ces titres à rallonge, sérieux… x)
    (mais comme Benzaie disait : est-ce qu’après avoir fait le 1.5, le 2.5 et le 2.8, t’auras encore envie de faire le 3 ? #indigestion )
    Toujours prévu le 29 janvier 2019 sur Xbox One et PS4. Arrivée prochaine sur le Xbox Store.
  10. Death Stranding (Kojima productions) :
    La vidéo de 9 minutes qui sert de trailer est très énigmatique, et permet difficilement de comprendre le scénario. « Deliveroo Simulator », comme j’ai lu quelque part (car un mec traverse toutes sortes de décors [grandes plaines vides, littoral, paroi de montagne, sorte de gare abandonnée en ruines, surface volcanique/lunaire] en trimbalant son barda, + ou – encombrant suivant les scènes), serait apparemment un jeu d’action(-horreur ?) avec de l’exploration dans un monde ouvert.
    Un tatouage de crâne sur sa main semble important, et des monstres invisibles dont on voit les empreintes de main dans la boue apparaissent à plusieurs moments.
    Notre bonhomme, Sam, rencontre aussi une femme en armure, qui finit par repartir en lui souhaitant bonne chance et en le mettant en garde contre les monstres.
    Une phrase revient à 4 reprises, avec un mot qui change à chaque fois : « give me your hand in life« , « give me your hand in death« , « give me your hand in flesh« , « give me your hand in spirit« . Cela semble parler d’une notion de confiance et/ou de loyauté et/ou d’amour.
    A la fin de la vidéo, il utilise une sorte de machine branchée à un bébé dans ce qui doit être un utérus artificiel (??) afin de visualiser des « monstres fantômes foetus volants » (avec cordon ombilical partant vers le ciel), et les passer prudemment… mais se fait attraper et disparaît dans un trou noir dans le sol.
    Le jeu serait à propos d’une chose venue d’ailleurs qui, d’après les mots d’Hideo Kojima, s’est échouée dans notre monde. Un parallèle est notamment fait avec le phénomène d’échouage des mammifères marins (par rapport à l’image présentée à l’E3 dernier). Les concepts de « lien » entre les individus, et de vie et de mort, sont également présents.
    Bravo Kojima, tout le monde va se creuser la tête pour essayer de trouver une putain d’explication à tout ça.
    .
    Sinon, la principale information retenue par les gens pour cette superproduction est son casting de célèbres acteurs et actrices : Norman Reedus (The Walking Dead), Mads Mikkelsen (Casino Royale, Docteur Strange, Rogue One), la française Léa Seydoux (James Bond – Spectre), et Lindsay Wagner (série Super Jaimie).
    Sortie sur PS4/PS4 Pro à une date inconnue (probablement en 2019).
  11. Nioh 2 (Team Ninja) :
    Nioh, le « Dark Souls » version Japon médiéval et yokaï, revient avec son « évolution naturelle et intelligente » : on pourra par exemple passer berserk et se transformer en yokaï.
    Fumihiko Yasuda, directeur et scénariste de Nioh, a révélé que Nioh 2 proposera un éditeur de personnage et que votre héros pourra être de sexe masculin ou féminin, et donc qu’on jouera pas William, le protagoniste du jeu original. Mais le scénario devrait suivre l’histoire du premier opus.
    Le jeu aura droit à une démo, servant aux développeurs à récolter un maximum de feedbacks pour de possibles corrections. Ce fut déjà la cas pour Nioh, qui avait par exemple la possibilité que les armes se brisent (et heureusement…).
    « Defy death, death defies you« .
    Exclusivité PS4, date de sortie inconnue.
  12. Spiderman (Insomniac Games) :
    Encore une longue vidéo de gameplay tiré du jeu. Spiderman et son alliée asiatique sont attaqués par Electro, qui libère tous les prisonniers de la prison du coin. Au fil des minutes, on voit apparaître un bon petit nombre d’ennemis jurés du Tisseur : le Rhino, le Scorpion, le Vautour (tous avec une méca-armure) puis finalement Mister Negative. Alors qu’il tente de les combattre tous en même temps, il se fait frapper par le Scorpion, puis se fait tabasser au sol comme un malpropre… Et c’est là qu’il se tourne pour voir l’arrivée de quelqu’un dans une grande lumière blanche, ce qui le choque, et… rideau. *spéculations sur le perso incoming*
    Niveau gameplay, ça a l’air toujours aussi fluide et stylé que The Amazing Spiderman (un bug m’a empêché par 2 fois d’avoir le 100%… 😥 ) : des combos contre les ennemis, qu’on peut ensuite envoyer en l’air et les enchaîner, puis balancer des super attaques pour abréger… La course-poursuite d’Electro autour et dans la prison, est également bien faite, avec balancement de toile, course contre les murs, grimpe en sautant de mur en mur… Du classique, mais ça reste du bon.
    Pour le scénario, les développeurs sont repartis d’un univers qui ne s’aligne pas sur les comics ni les films, mais a été fait en collaboration avec Marvel Games, etcertains lieux associées à l’univers des comics de Marvel sont présent tels que l’ambassade du Wakanda et la Tour des Avengers. « Le joueur incarne principalement Peter Parker, âgé de 23 ans et scientifique, qui agit comme justicier dans le costume de Spider-Man, dans la ville de New York. L’histoire du jeu se concentre sur la répression des criminels dans la ville tandis que Peter Parker lutte déjà depuis huit années contre le crime ». (page Wiki) Ça veut donc dire qu’il a commencé à 15 ans ? Daaaamn…
    .
    Au final, même si la licence veut faire peau neuve, ça impactera peut-être l’histoire, mais le jeu risque de rester globalement le même qu’à l’époque de The Amazing Spiderman sur PS3 (2012) : un jeu d’action en vue TPS, avec balade dans la ville, course-poursuite, aide de civils, et combats de méchants dans divers environnements.
    Néanmoins, « Le joueur est amené à incarner principalement Peter Parker, aussi bien en civil qu’en costume de Spider-Man, lors de nombreuses missions, lesquelles peuvent être achevées de différentes manières. En effet, le joueur peut adopter un style de jeu qui lui est propre même si certaines missions sont axées sur l’infiltration et d’autres clairement orientées vers l’action. » Espérons que ça ne soit pas comme les phases d’infiltration avec Bruce Banner dans le jeu Hulk de 2003 sur PS2 (qui était aussi chiantes que difficiles). »D’autres personnages sont aussi incarnés par le joueur comme Mary Jane. » Wait, WAAAAAAAT ? A part si elle devient Spider-Girl, je vois pas vraiment l’intérêt…
    .
    Sortie le 7 Septembre 2018 sur PS4.
  13. Déraciné (From Software) :
    Jeu pensé pour la PSVR, assez poétique mais aussi très mystérieux : il semblerait que ce soit par rapport à la vie dans une ancienne grande maison (voire manoir) de campagne, et peut-être un lien avec des contes.
    Il s’agit de la dernière annonce, mais après la fin du live et la sortie de toutes les personnes sur place. Bravo les mecs, presque personne ne l’a vu, du coup.
    Même un bon quart d’heure après, les gens (même sur place) se demandaient s’il allait y avoir une 2ème partie de la conf. Et comme ils ne recevaient pas d’infos, les RP non plus n’étaient pas au courant de ce qu’il se passait… Bravo.

Conférence marquée par de grosses annonces (The Last of Us part II, Ghost of Tsushima, Spiderman) mais aussi de petits jeux, et des interludes de solitude musicaux (les musiciens en performance solo). Il y avait des longueurs, et présenter un quart d’heure de gameplay par jeu n’était peut-être pas la meilleure idée. Quand on compare ça à son concurrent Xbox, qui a mis les petits plats dans les grands, ou même Bethesda,  c’est… franchement pas terrible.
Bonus Twitter et bon résumé de cette conf.

.

.

.

.

.

.

.

nintendo

10ème conférence : Nintendo : « la conférence « SMASH DANS TES DENTS » »

  1. Daemon X Machina (Marvelous, First Studio) :
    Un long trailer de combat de méchas avec des épées laser contre un mécha géant avec épée laser. En gros, c’est Attack on Titans x Evangelion, avec des couleurs saturées.
    Par une associateurs de directeurs/producteurs de Armored Core (série de jeux d’action+tir avec des méchas) et Fire Emblem: Awakening et Fate. Leur objectif est « d’en faire le meilleur jeu d’action mech ».
    Sortie en 2019 sur Switch.
  2. Xenoblade Chronicles 2: Torna – The Golden Country (Monolith Soft) :
    Nous sommes face à un jeu qui est à la fois un DLC (extension téléchargeable d’un jeu) et un standalone (jeu à part entière) : très orienté scénario, il servira de préquelle à Xenoblade Chronicles 2, mais ne contiendra donc pas ce jeu en lui-même.
    Il nous contera l’histoire de Jin et la chute de son monde natal, des événements se déroulant 500 ans avant la trame du jeu principal. Une refonte du système de combat est prévue, puisqu’il sera possible de contrôler au choix le Pilote ou ses Lames, et d’arpenter un nouveau titan : le Royaume de Torna.
    Le jeu reste cependant un action-RPG japonais classique aux grands espaces, aux armes beaucoup trop grandes, aux coupes de cheveux improbables et avec un(/des ?) nekomimi.
    Sortie sur Switch en septembre 2018. Disponible via l’eShop, grâce au Season Pass de Xenoblade Chronicles 2, ou en version physique.
  3. Pokémon: Let’s Go, Pikachu ! et Let’s Go, Eevee ! (Game Freak) :
    Mélange entre la région de Kanto des premiers jeux, les graphismes de Soleil/Lune, et le gameplay de capture de Pokémon Go!.
    Un accessoire supplémentaire, la « Poké Ball Plus », peut être utilisée comme un Joycon (pour faire le mouvement de lancer de Ball) et le Pokémon capturé peut être emmené partout avec vous, échangé, etc.
    Et pour vendre son gadget, Nintendo a trouvé un moyen infaillible : Mew est prostitué offert en exclusivité avec chaque Poké Ball Plus (en édition limitée ?).
    Sortie 16 novembre pour les jeux et la Pokéball.
    .
    (Ce jeu de la fainéantise, sérieusement… « Alors, on va leur revendre une énième fois Kanto, mais juste amélioré graphiquement et version Switch, avec une Pokéball à secouer comme un débile. Ah, et vous m’oublierez les histoires de scénario, d’écriture de personnages, de maps travaillées et de gameplay intéressant. Virez même les combats contre les Pokémon sauvages ; on oublie le lore et le fait de devoir les affaiblir d’abord. Rendez ça le plus bateau et le plus noob-friendly possible. »
    A la rigueur, pour Pokémon Go! c’est normal que ce soit un truc basique, vu que c’est un jeu de tél, pour jouer dehors. Le but n’était pas de faire un truc fabuleux, mais juste un jeu pour faire « RP ». Mais un jeu sur console doit être plus développé que ça. Parce que sinon, ça s’appelle de l’arnaque.)
  4. Super Mario Party (Nintendo) :
    Le 11ème Mario Party arrive sur Switch avec son lot d’améliorations techniques (par rapport à la série), notamment le multijoueur en ligne pour la première fois de la série, la possibilité de jouer avec un seul Joy-Con (donc 1 Switch = 2 Joy-Con = 2 joueurs), ou l’utilisation des capacités sans fil locales de la console pour créer de plus grands environnements multi-écrans en synchronisant plusieurs Switch, dans un mode appelé « Toad’s Rec Room ».
    Le gameplay traditionnel des anciens jeux Mario Party revient dans Super Mario Party. Le mode Party standard permet à quatre joueurs de se relayer et de naviguer sur le plateau à la recherche d’étoiles tout en s’affrontant dans une variété de mini-jeux. Toad revient en tant qu’hôte de Super Mario Party, dirigeant les joueurs tout au long de la partie.
    Si les jeux de société en mode Party sont limités au jeu hors ligne, les joueurs pourront jouer aux 80 mini-jeux du jeu avec d’autres joueurs localement ou en ligne indépendamment des jeux de plateau dans le mode « Online Mario-thon » du jeu. Dans le mode Mario-thon en ligne, les joueurs s’affrontent dans cinq mini-jeux choisis au hasard dans le but d’obtenir le meilleur score (il y aura des tableaux, un système de classement et des récompenses).
    Sortie sur Switch le 5 octobre 2018.
  5. Fire Emblem: Three Houses (Intelligent Systems) :
    Jeu de rôle tactique, le 16ème titre principal de la série et le premier sur une console de salon depuis 2007.
    Il se concentre sur quatre protagonistes: Byleth, Edelgard, Dimitri et Claude.
    Sortie au printemps 2019 sur Switch.
  6. Fortnite (Epic Games, People Can Fly) :
    Arrivée sur Switch du Battle royale à succès, orienté construction et gratuit. Le crossplay est possible avec Xbox One, PC, Mac et les lecteurs mobiles, mais Sony emmerde le monde et bloque le crossplay avec la PS4.
    En téléchargement gratuit dès aujourd’hui.
  7. Overcooked 2 (Ghost Town Games Ltd., Team17 Digital Ltd) :
    Le jeu de cuisine qui te fait griller de stress le cerveau revient, avec une amélioration pour jouer à 4 joueurs (en local ou en ligne), et de nombreuses nouvelles maps de cuisines et recettes adaptées à ce changement de situation.
    Sortie le 7 août 2018, sur Switch et PC (+ PS4 et Xbox One ?) pour 24.99 €.
  8. Killer Queen Black (LiquidBit, Bumblebear) :
    Un jeu d’arcades-plateformes déjanté, où 2 équipes de 5 joueurs, contrôlant des soldats insectoïdes, s’affronteront dans des arènes pixelisées pour collecter ce qui semble être des oeufs dans la ruche ennemie et les amener à un endroit (mode capture de drapeau, donc). Pas d’autres détails pour l’instant.
    Sortie sur Switch en hiver 2018.
  9. Hollow Knight (Team Cherry) :
    Un metroidvania 2D lugubre, GOTY de 2017, sur PC, Mac et Linux arrive sur Switch. Nous explorons un vaste royaume en ruine, avec des cavernes lugubres, de nombreuses créatures ennemie mais aussi d’étranges insectes avec qui on pourra se lier d’amitié. « Forgez votre propre chemin et explorez ce royaume peuplé de héros et d’insectes ».
    Dès aujourd’hui sur le Nintendo eshop, avec tout le contenu additionnel.
  10. Octopath traveler (Square Enix, Acquire) :
    Le RPG déjà vu lors de la conf Square Enix. Jeu très technique, avec les personnage en 2D se déplacent dans des environnements à la Paper Mario mélangés à du pixel art classique.
    Rappel que le jeu est une exclu Switch, qui sortira le 13 juillet 2018.
  11. Futures sorties sur Switch :
    Pour présenter tous les jeux à sortir prochainement sur Switch, Nintendo a fait un « tunnel » de jeux : 49 trailers en 2min30.
    Juin : Sushi Striker – The Way of Sushido (now) ; Fallout Shelter (now) ; FIFA 18 Coupe du Monde (now) ; Paladins Champions of the Realm (now) ; Fortnite (now) ; Hollow Knight (now) ; Splatoon 2 – Octo Expansion (13/06) ; Flashback (19/06) ; Pode (21/06) ; Minecraft (21/06) ; Mario Tennis Aces (22/06) ; Mario + The Lapins Crétins : Kingdom Battle – Donkey Kong Adventure (26/06) ; Harvest Moon: Lumière d’Espoir Edition Spéciale (28/06) ; Crash Bandicoot N-Sane Trilogy (29/06) ; Wolfenstein II : The New Colossus (29/06).
    .
    Juillet : Bomb Chicken (7/07) ; Captain Toad: Treasure Tracker (13/07) ; Octopath Traveler (13/07) ; Go Vacation (27/07).
    Août : Overcooked 2 (07/08) ; Monster Hunter Generations Ultimate (28/08).
    Eté 2018 : Dark Souls Remastered ; Ys VIII: Lacrimosa of DANA ; Okami HD.
    .
    Septembre : SNK Heroines: Tag Team Frenzy (07/09) ; NBA 2K19 (11/09) ; FIFA 19 (28/09) ; Xenoblade Chronicles 2: Torna – The Golden Country.
    Octobre : Megaman 11 (02/10) ; Super Mario Party (05/10) ; Starlink: Battle for Atlas (16/10) ; Just Dance 2019 (23/10).
    Novembre : Pokémon Let’s Go, Pikachu ! + Let’s Go, Evoli ! (16/11).
    Automne 2018 : Arena of Valor ; A Pixark ; Ark Survival Evolved ; Wasteland 2 Director’s Cut ; The World Ends With You -Final Remix-.
    .
    Décembre :
    Super Smash Bros. Ultimate (07/12).
    Fin d’année 2018 : Dragon Ball Fighter Z (2018) ; Carcassonne (Holiday 2018) ; Killer Queen Black (Holiday 2018).
    2019 et à venir : Ninjala (printemps 2019) ; Fire Emblem: Three Houses (printemps 2019) ; Daemon X Machina (2019) ; Yoshi (2019) ; Pokémon (2019) ; (et Metroid Prime 4).
  12. Super Smash Bros. Ultimate (Bandai Namco Studios, Sora Ltd.) :
    Comme le dit Masashiro Sakurai au début de la (très longue) vidéo de présentation, « Comme vous le savez peut-être, Super Smash Bros. est… un jeu d’action où vous éjectez vos personnages préférés hors de l’écran ! C’est tout ! »
    Voici la liste complète des combattants (le « roster », comme on dit dans l’jargon) présentée dans la vidéo : Mario, Samus, Kirby, Bowser, Link (version Breath of The Wild), Donkey Kong, Fox, Falco, Marth, Zelda, Sheik, Villageois (de Animal Crossing), Meta Knight, Mewtwo, Sonic, Peach (avec Toad), Pikachu, les Ice Climbers, Inkling (de Splatoon), Captain Falcon, Samus sans armure (Zero Suit Samus), Entraîneuse Wii-Fit, Carapuce, Herbizarre, Dracaufeu (avec le Dresseur Pokémon), Ness, Lucas, Ryu, Ganondork, Ike, Cloud (de FF7), Snake (de MGS), Pichu, Rondoudou, Roy, Olimar, Diddy Kong, Lucario, Lucina, Daraen, Bayonetta (version jeux 1 et 2), Mr. Game & Watch, Amphinobi (normal et shiney), Dr. Mario, R.O.B., Duo Duck Hunt, Pit, Pit maléfique (Dark Pit), Palutena, Corrin, Bowser Jr., Link Cartoon (Toon Link), Link enfant (Young Link, de OoT), Roi DaDiDo (King Dedede), Harmonie & Luma, Boxeur Mii, Épéiste Mii, Tireur Mii, Wario, Little Mac, Little Mac, PAC-MAN, Shulk, Wolf, Mega Man + Yoshi et Luigi.
    Ça fait du monde. Le plus gros crossover de l’histoire du jeu vidéo (et peut-être même tout court), avec des personnages venant de 31 licences différentes, rien que pour les personnages jouables ! (+ image de l’équipe au grand complet)
    .
    Au moment de commencer le jeu, on aura accès aux 12 personnages du 1er opus sur Nintendo 64, puis on débloquera les autres petit à petit. Les combats à 8 joueurs sont aussi de retour.
    .
    Combattants et changements :
    >Mario : skins « casquette sentiente » (de Odyssey), robe de mariée et costume d’ouvrier (Super Mario Maker).
    >Link : skins de Breath of the Wild et « tunique des landes » (son costume traditionnel) ; ses bombes pourront être déclenchées à distance, et utilisation de son arc à flèches explosives (« archéoniques ») pour son ulti (« Smash final »).
    >Ice Climbers : combattants 2 en 1, où l’IA contrôle le deuxième personnage et reproduit vos actions. Indépendants : l’un peut être éjecté de l’écran et pas l’autre. Peut-être qu’on pourra choisir entre incarner Popo ou Nana comme avant. Absents depuis SSB Brawl.
    >Ike : costumes de FE: Path of Radiance et de FE: Radiant Dawn, présents en même temps pour la 1ère fois. Voix (très) légèrement différentes selon la version.
    >Pikachu : version femelle (queue en forme de coeur), avec bonnet rouge de la Dresseuse jouable dans Soleil/Lune + Pikachu catcheur (femelle).
    >Fox : apparence basée sur Star Fox Zero, ulti remanié (vont droit au but -> + rapide).
    >Falco : ulti remanié, un poil différent de celui de Fox.
    >Ryu : fera toujours face à son adversaire en match 1 contre 1.
    >Samus : les attaques chargées peuvent être préparées en l’air. Les annuler avec un saut ou une esquive vous rendra vulnérable aux attaques.
    >Marth : épée + rapide, coups + faciles à enchaîner (pareil pour Roy et Lucina). Intégralement doublé en anglais.
    >Snake : Absent depuis SSB Brawl (2008) + map spéciale : Île de Shadow Moses. Son costume moule moins ses fesses.
    >Roi DaDiDou : ulti = « combat » dans une cage de catch où il enchaîne missile et maillet à réaction.
    >Pichu : Absent depuis SSB Melee (2001-2002). Ses attaques électriques le blessent toujours.
    >Zelda : Design de A Link Between Worlds. Élégante et majestueuse. Ulti = attaque de sceau appelée « Triforce de la sagesse ».
    >Sonic : Ulti en Super-Sonic encore + boosté.
    >PAC-MAN : Ulti = de + en + rapide et traverse l’écran pour ressortir de l’autre côté (comme dans ses maps).
    >Dresseur de Pokémon : Apparition de la Dresseuse pour la première fois. Plus de pénalité si on ne switche pas de Pokémon, et on peut switcher de Pokémon en plein combo, ou faire un double saut avec Herbizarre, changer pour Dracaufeu et faire un triple saut. Des sortes de fausses skins shineys sont possibles pour Carapuce et Herbizarre (Dracaufeu non montré). Le personnage principal de chaque génération est un skin différent : on voit sur l’image Leaf/Red à Kanto, Luth pour Johto, Flora pour Hoenn, Louka pour Sinnoh, Ludvina pour Unys, Kalem pour Kalos, Lune pour Alola (mais il peut y en avoir d’autres).
    >Captain Falcon : temps arrêté pendant 2 secondes au moment de son Falcon Punch s’il touche. Retour de son stage Big Blue, sur des vaisseaux en pleine course.
    >Cloud : tenues de Final Fantasy VII et de FF7: Advent Children. On peut charger sa barre de critique (« jauge de limite »), visible à côté de ses points de dégâts : c’est lent, mais chargée à fond ça envoie voler l’ennemi.
    >Daraen : Jauge pour voir combien de fois il peut encore utiliser l’épée orage ou les tomes.
    >Villageois : l’objet qu’il récupère est affiché à côté de son profil. 8 versions : 4 hommes et femmes.
    >Bowser : la transformation lors de son ulti est aussi grande que dans le jeu Yoshi’s Island.
    >Mr. Game and Watch : toutes ses attaques sont de retour et il se rapproche encore plus de son look original. Transformations plus nombreuses et stylées.
    >Link enfant : Absent depuis SSB Melee. Ce qui fait 3 Link pour la première fois, avec le normal et Link Cartoon.
    >Wolf : Absent depuis SSB Brawl. Apparence basée sur celle de Star Fox Zero, et amélioration de ses attaques.
    >Kirby : peut copier TOUS les autres personnages (les 67 autres, donc). Sa transformation en rocher peut avoir un autre skin (un coffre de Zelda – BotW, je crois).
    >Shulk : il fallait auparavant appuyer plusieurs fois sur un bouton pour passer d’un art Monado à l’autre (Smash, Jump, Speed, Shield ou Buster) -> on peut maintenant choisir avec un bouton et une direction -> + rapide et même faisable en plein saut. Fiora a été ajouté au casting de son ulti.
    >Ganondorf : apparence de Zelda – Ocarina of Time. Ulti : transformation en roi démon cornu qui charge.
    >Combattants Mii : proportions changées (+ humaines). 3 versions (boxeur, épéiste, tireur) et 12 voix. Attaques améliorées pour chaque type.
    >Pit : Ulti = chevauche désormais le « quadrige foudroyant » pour foncer dans le tas.
    >Zero suit Samus : Ulti = n’appelle plus simplement son vaisseau, mais se place au-dessus en armure et tire un énorme laser continu. Elle a vu sa taille de poitrine réduite, et elle est globalement plus musclée.
    >Olimar : des fissures apparaissent temporairement sur son casque lorsqu’il se prend des dégâts.
    >Bayonetta : choix entre les costumes des 2 jeux. Bruits de tirs différents selon le skin. Robin apparaît en tant que « trophée aide » pour lui filer un coup de poing.
    >Wario : Ulti Warioman changé -> tabasse l’ennemi dans une cinématique cartoonesque.
    >Donkey Kong : Ulti = déluge de coups comme dans Donkey Kong Jungle Beat. Nouvelles expressions faciales « éloquentes » pour lui et d’autres combattants.
    >Little Mac : Ulti = barrage de coups de Giga Mac.
    >Ness : Ulti = fait appel à Paula et Poo. Envoie des « météores » d’énergie du haut vers le bas. Jeff là en tant que trophée aide.
    >Lucas : Ulti = fait apparaître Kumatora et Boney et une pluie de météores. Assez similaire à Ness, mais les météorites semblent converger vers le centre de l’écran.
    >Entraîneuse Wii Fit : Design amélioré, surtout son visage (semble moins dépressive que sur SSB Wii U) et ses cheveux, et sa couleur est un peu + rose (était juste blanc-gris avant). Version masculine également.
    >Mega Man : . Ulti = fait maintenant appel en plus à Proto Man et Bass (ce qui fait 6 personnages hors lui-même). Son arène inclus tous les éléments aléatoires des deux versions (SSB Wii U et 3DS) -> robots géant, plate-formes mobiles, etc.
    >Palutena : attaque spéciale « un peu arrangée ». Son spécial bas est à la fois un contre et un déflecteur (bloque et renvoie l’attaque).
    >R.O.B : il a une jauge visible sur son corps pour voir la quantité de carburant restant pour voler.
    >Lucina et Pit maléfique : Des « combattants Echo », avec un symbole epsilon, et liés à un autre personnage (Pit et Marth).
    >Nouveau personnage, et nouveau combattant Echo de Peach : Daisy. Se bat un peu comme elle, mais ont des caractéristiques différentes.
    « Les changements se comptent en dizaine de milliers ! » annonce Mr Sakurai.
    Espérons qu’ils aient équilibré au mieux tous les personnages entre eux.
    .
    >Inkling : Le nouveau combattant déjà annoncé pour le jeu. Un ennemi recouvert de peinture (d’encre, en fait), ils se prendont + de dégâts de vos attaques (marche seulement pour Inkling ?). Différentes armes disponibles pour les attaques Smash ou spéciales : Épinceau, Éclablaster, Seauceur, Liquidateur, Bombe splash, Rouleau, et Haut-perceur pour l’ulti… Si on tombe à court d’encre -> bouclier et bouton B pour se changer en calmar dans l’encre. 8 versions sélectionnables (4 garçons et filles) avec chacun sa couleur d’encre. Calamazones en trophée aide : pendant leur concert, la caméra zoome sur elle, et sortir du cadre éjecte de l’écran.
    .
    Trophées aides (« Assist trophies ») :
    Plus de 50 personnages qui peuvent apparaître pour vous assister en combat : Knuckle Joe (de Kirby), Métroïde, Fantômes (de Pac-man), Lyn (de FE), Waluigi, Riki (de Xenoblade Chronicles), Starfy (de The Legendary Starfy), Snabrek fouisseur (de Pikmin), Midna (de Zelda – Twilight Princess), Sukapon (de Joy Mecha Fight), Chelours (de Pokémon), Solgaleo (de Pokémon), …). C’est à la base un objet au sol qui, s’il est ramassé et utilisé, en fait apparaître un aléatoirement.
    Ils donnent 1 point si on met l’un d’entre eux K.O, mais certains sont imbattables (apparaissent dans le décor). ex : Andross (de Star Fox), un Chien Nintendogs…
    Un seul peut apparaître de lui-même pour perturber votre combat : Bomberman. Il pose des bombes qui explosent en forme de grandes croix de feu.
    De nouveaux objets font aussi leur apparition : une zone qui endort, un Tou noir qui rassemble les personnages en son centre, un Super anneau étoile qui propulse vers l’avant, une Fausse balle Smash qui explose violemment au lieu de vous donner un ulti, etc.
    .
    Arènes (Stages) :
    De très nombreuses arènes différentes, basées sur des jeux Nintendo, sont disponibles dans le jeu. Un grand nombre d’entre elles viennent d’anciens Super Smash Bros et ont vu leurs graphismes remis à jour.
    Tour Prismatique, Vertes Prairies, Colonnes Lances, Mario Galaxy, Midgar, Cascade Kong, Traversée de Lylat (« Lylat Cruise »), Château de la princesse Peach, Locomotive des dieux (« Spirit Train »), Frégate Orpheon, Zone Green Hill, New Pork City, Wrecking Crew, Tortiland (« Tortimer Island »), Tours Girelle (« Moray Towers », de Splatoon), Tour du Prélude (« Great Plateau Tower », sommet d’une tour de Zelda – BoTW)
    Toutes les arènes proposent désormais les deux versions Champ de bataille (« Battlefield ») et Destination Finale (« Omega forces », sans plate-formes volantes). Elles flottent au-dessus du vide (ou éventuellement entourées par la mer) et ont exactement la même taille. Le décor et la musique correspondent au jeu duquel l’arène est tirée.
    .
    Nouvelles techniques :
    Techniques anciennes et nouvelles à utiliser en combat.
    >Maintenir le bouton pour des attaques rapides
    >Attaque Smash pour annuler une course
    >Attaques accroché à une échelle
    >Esquive aérienne (« directional air dodge ») : pour esquiver une attaque ou se rattraper lors d’une chute. Plus on esquive (au sol ou en l’air), plus le temps de recovery (vitesse pour se remettre à attaquer après un dash) sera long, et le temps de votre invulnérabilité diminuera.
    >Petit saut + attaque n’importe quand : l’attaque est possible même lors d’un petit saut en appuyant sur le bouton de saut et A.
    >Attaque Smash avec A+B, comme avant
    >Bouclier parfait (Perfect block) : se produit à l’instant où on relâche le bouton du bouclier, qui absorbe toute attaque. -> nécessitera maintenant un timing + précis.
    > Dégâts en duel (« 1-on-1 damage ») :  = en un contre un, les dégâts reçus sont plus importants (20%, d’après mes calculs) qu’en temps normal (3 joueurs et +). Pour donner + de challenge.
    >Repérez qui mène : dans un combat chronométré, un combattant en tête brille de temps en temps : ce sera le moment de focaliser ses attaques sur lui pour l’empêcher de gagner.
    .
    Et aussi :
    >Le jeu est compatible avec les manettes GameCube.
    >Tous les amiibos de la série sont compatibles. Tous les amiibos de combattants sont compatiblse, peu importe la série ou le jeu. « Ajoutez un amiibo pour ajouter un combattant FIG et l’entraîner. Les données FIG des jeux précédents peuvent même être transférées. »
    (Dans Super Smash Bros Wii U, vous pouvez transférer des données sur votre amiibo afin qu’il puisse apparaître dans le jeu et combattre pour vous. En combattant, votre amiibo développe ses statistiques et ses capacités, et devient de plus en plus fort en apprenant de nouveaux coups. On peut aussi personnaliser ses attaques spéciales.)
    .
    Le mot de la fin :
    Ils vont continuer à bosser sur le jeu jusqu’à sa sortie. L’objectif principal était d’inclure tous les combattants précédents, donc il y a très peu de nouvelles têtes…

    CEPENDANT.

    Un trailer arrive alors que tout le monde avait relâché son attention (et ses sphincters), où Samus, Mario et Megaman sont dans une sorte d’opération d’infiltration… et sont attaqués en douce par… Ridley, le boss de Metroid ! Sa taille a été réduite pour faire de lui un personnage jouable. Ses attaques semblent très violentes (voire complètement crackées), et son ulti propulse le personnage touché contre le vaisseau de Samus, avant qu’il ne fasse un ultralaser pour le faire exploser. Disponible en version normale et mécha.
    .
    Super Smash Bros Ultime sera disponible le 7 décembre 2018 sur Switch.

Il n’y a pas eu, au grand désespoir des différents fans, ni de nouvelles de Metroid Prime 4, ni de nouveau Animal Crossing annoncé, ni de nouveau Zelda, ni de nouveaux F-Zero, ni de gen 8 de Pokémon (ni d’annulation de Pokémon Let’s Go. Huhu~), ni Waluigi dans le casting de Smash Bros.
CEPENDANT.
Avec une vidéo de présentation de VINGT-CINQ PUTAIN DE MINUTES (et + de 4 pages sur Word en Times New Roman taille 12 pour mon résumé) qui montre beaucoup, mais même pas toutes les nouveautés du jeu, Nintendo a encore une fois prouvé qu’il ne fallait pas le sous-estimer.

En gros :
– Plus gros casting de la série
– Des persos originaux ET demandés (j’ai jamais compris le fanboyisme autour de Waluigi, perso…)
– Des ajustements de gameplay, de designs et de graphismes.
– Un feedback des coups qui a l’air dément
– Des maps iconiques avec des directions artistiques hyper variées
– Nouveaux objets, nouvelles ultras, nombreux persos (en plus des persos jouables !) à invoquer, .

Brawl avait écrasé toute la concurrence sur Wii, Smash Bros 4 était un quasi chef d’oeuvre, et Ultimate sera sans aucun doute LE Smash Bros ultime. Le seul problème est que Melee va tomber encore plus dans les abîmes de l’obsolescence, mais bon, c’est pas le premier à qui ça arrive.

.

.

.

.

.

Voilà, le résumé des confs de l’E3 2018 est désormais terminé. 🙂

Encore une fois, ç’aura été beaucoup de boulot pour pouvoir tout suivre, retranscrire en direct, reporter et trier les infos, en rajouter s’il en manquait, et cela pour 10 conférences bien remplies.

On remet ça quand même l’an prochain ! ^^

En attendant, on reprend le rythme de croisière d’environ un article par mois. Le prochain arrivera d’ici juillet, il est déjà bien avancé.

Tschaw ! o/

 

4 réflexions au sujet de « Les conférences de l’E3 2018 – 3ème partie »

      1. Zeldacrafter

        Oui, c’est vrai que c’est déjà mieux que rien. Mais bon, autant pour des nouveaux trophées-aides c’est cool (Genre Bomberman et Krystal) parce qu’au moins ils sont enfin implémenté quelque part, autant Lyn, Samouraï Goroh, Knuckle Joe et Waluigi sont relégués au rang de trophées-aides depuis plus de dix ans…

        Et ouiiiiii c’moi ! Je suis encore en vie, sauf que ça fait longtemps que je vais plus sur Skype et que la dernière fois que je suis passé le groupe avait cessé d’exister, et ça m’manque, y’aurait pas un moyen de vous recontacter ?

        J'aime

        Répondre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s