Warframe – Le jeu de robots ninjas super-héros de l’espace (présentation et critique)

Salut les geeks ! Quoi d’neuf sur la toile ?

Si je vous dit « jeu gratuit », à quoi pensez-vous ? Sûrement aux petits jeux Flash alakon qui existent par milliers sur des sites bourrés de pubs, ou bien des petits jeux mobiles optimisés pour te faire cracher ta thune le plus vite possible.
Mais certains sortent du lot, et Warframe en fait partie.

C’est quoi du coup, Warframe ?

Un TPS où on défouraille tout ce qui bouge dans différents types de missions, seul ou en équipe (jusqu’à 4). Vous choisissez votre Warframe, vos armes, voire votre équipement, et en avant Guingamp : votre vaisseau vous dépose, vous faites la mission, et il revient vous chercher à la fin. Si vous vous faites abattre, vous disposez de 5 « résurrections » possibles, mais si un allié vous relève avant la fin du compteur, ce chiffre n’est pas décompté. La mission échoue si tout le monde est tué, ou si elle est échouée.
Récemment, des updates ont rajouté deux (trop) grandes zones open world : les Plaines d’Eidolon et la Vallée de Fortuna, respectivement sur Terre et sur Vénus, où on effectue des missions pour les péquenots du coin (les Ostrons/Solaris), ou bien on se balade en pêchant, récoltant des pierres, se baladant en Archwing/Hoverboard, tuant des ennemis, etc…
Le côté MMORPG est également présent, même si on le voit assez peu puisqu’on est le plus souvent seul ou en petite équipe (hors zones ouvertes, comme les relais spatiaux et les villes avant les zones open world).

&&warframe1.0

.

C’est quoi le scénario ?

Alors là, c’est la partie complexe, donc ouvrez vos esgourdes (sauf si vous ne voulez pas vous faire spoiler) :

Nous sommes vachement loin dans le futur (oui, c’est vague). Il y a bien longtemps, un grand empire prospéra, celui des Orokin. Ils étaient super avancés technologiquement, au point de, notamment, foutre des anneaux d’or géants autour de la Lune, comma ça, juste pour le swag. Mais ils furent attaqués par les Sentients, une race venant d’au-delà du Système solaire et qui leur a mis la pâté en « retournant leurs armes contre eux » (en gros, ils s’adaptent aux types de dégâts, ils prennent le contrôle des armes, ils ont une sorte de conscience collective, bref, c’est des saletés style Tyranides de Warhammer 40k).
Du coup, les Orokins se faisaient mettre en PLS et ils savaient plus trop quoi faire. Ils ont alors pensé à créer un virus bien vénèr pour tuer les Sentients (gros échec), puis enfin ils ont créé des « exosquelettes de combat humanoïde techno-organique » et les ont filé à des enfants venant d’un de leurs vaisseaux qui a fait un p’tit tour non prévu dans le Néant, leur filant des pouvoirs psychiques bizarres. Avec ça, on leur a filé des armes plus simples (style lames ou armes à projectiles), car plus efficaces contre les Sentients. Les Tennos, désormais des guerriers au service des Orokins, ont mis une raclée aux Sentients, et tout finit bien… jusqu’à ce qu’ils ne trahissent aussi les Orokins.
Bref, au final, les derniers Sentients voulaient tuer les Tennos depuis l’intérieur de l’Empire Orokin mais ça s’est pas fait, et ils sont tous passés en cryostase pendant un bon moment (probablement quelques siècles).

(fin du spoil)

Se réveillant un par un aujourd’hui, les Tennos se rendent compte que « la guerre ne change jamais » et que maintenant, ce ne sont plus les Orokins et Sentients qui emmerdent le monde le Système Solaire, mais les Corpus (des marchands spé technologistes d’une mégacorporation capitaliste), les Grineers (des clones stupides militarisés à outrance au service de reines sadiques) et les Infestés (des produits du virus Technocyte, sortes de zombies).
« Recueillis » et guidés par la mystérieuse Lotus, les Tennos repartent donc pour un tour, et la technique est toujours la même : tuer les méchants (càd les autres) pour garantir la paix.

Le problème avec le scénario est que les dévs sortent une nouvelle mission d’histoire 3 fois par an, ce qui fait qu’on a oublié la moitié de ce qui s’est passé et qu’on essaye de se rappeler qui est qui et qui faisait quoi… (et en plus c’est pas mal cryptique).

.

.

Il faut faire quoi ?

Il existe une quinzaine de types de missions différentes : Assassinat, Extermination, Capture, Défense, Sabotage, Interception, Détournement, Extraction, Espionnage, Détournement… Leur niveau de difficulté dépend de la planète, des plus faciles sur Terre/Vénus/Mercure, aux plus difficiles dans les dernières zones de jeux débloquées, après Pluton.

Mais surtout : du farming. Sans déconner, à partir de quelques dizaines d’heures de jeu (qui passent très vite), où on débloque les premières planètes et les quelques missions d’histoire, c’est surtout du farming. Pour du fric, des mods, des pièces de Warframe, éventuellement des ressources, et enfin des reliques (à récupérer puis ouvrir). Les reliques sont des sortes de coffres Orokins, qui contiennent des pièces obtenables uniquement de cette façons : des parties Prime d’armes, de Warframes. Les objets Prime sont des versions datant de l’âge d’or des Orokins, donc meilleures que les versions postérieures qui ne sont que des pâles copies.

Les parties Prime récupérées peuvent être revendues à d’autres joueurs contre des Platinums (la monnaie spéciale du jeu, obtenable uniquement par carte bleue) ou bien changées en Ducats, pour acheter des trucs au Marchand du Néant, qui vient 2 jours toutes les 2 semaines.

Enfin, quand ils ne sont pas occupés à farmer divers trucs, les joueurs bidouillent leurs armes et Warframes en changeant les mods et Formas (des objets permettant de changer la polarité des emplacements de mods et donc pouvoir en mettre des plus « lourds », et plus puissants). Mais pour rajouter/changer un Forma, il faut monter l’arme/la Warframe au niveau max (lvl 30) à chaque fois, donc ils vont farmer des missions haut lvl pour gagner de l’XP plus vite.

Et donc, certaines missions de certaines planètes sont occupées 24h/24, comme Hydron (défense sur Sedna), Hieracon (excavation sur Pluton), Helene (défense sur Saturne), ou encore Mot (survie dans le Néant), car elles filent de l’XP, des reliques ou des mods rares. Viennent ensuite les missions de bosses, pour les schémas de Warframe qu’ils lootent. Le reste des missions est fait surtout par les nouveaux joueurs. Enfin, certaines missions sont toujours désertes, car elles sont chiantes et/ou longues et/ou dures et ne rapportent rien de spécial, comme les missions en Archwing dans l’espace (surtout les missions d’Interception hardcores).

Au final, un des problèmes du jeu est simplement qu’il y a trop de trucs possibles à apprendre et faire. Les factions à aider pour avoir des objets spéciaux, les histoires de guildes, les conneries à scanner pour des artworks/musiques/bouts d’histoire, les jeux/combats JcJ, le farm de reliques/mods/Warframe/XP/ressources/reliques du néant (pour augmenter les chances de loot rare sur les reliques) avec les rotations en AABC, les épaves Orokins et les clés de Dragon, les Rivens, le Kuva, les sentinelles (animaux et bidules volants qui nous accompagnent), l’achat/vente avec d’autres joueurs (grâce au site warframe.market parce que In Game c’est le cancer), les builds de mods pour armes/Warframes, les Plaines et la Vallée, le marchand du Néant et ses Ducats d’marde, les alertes (restent affichées ~1h) et alertes hebdomadaires (dont on se fout) et missions spéciales (tous les mois environ, grosse attaque des Grineer/Corpus pour éviter de se faire dégommer un relais spatial, voire les Acolytes et leur farm de mods épuisant), etc… Un nouveau joueur a 10 000 choses à intégrer en même temps et c’est un sentiment assez écrasant.
Si des jeux, par ex Skyrim, ont plein de trucs possibles (exploration, quêtes, alchimie, recherche de cris, forgeage…), on découvre tout petit à petit et c’est beaucoup moins le merdier.

Et le pire, c’est qu’au final, bah… on finit tous par farmer comme des cons pour avoir du nouveau stuff, que ce soit directement par les trucs Prime (ou les loots des Plaines/Vallée pour les masochistes) ou par la vente des trucs Prime pour avoir des Platinums sans avoir à payer du fric. C’est pour ça que j’appellerais Warframe, plutôt qu’un F2P (Free To Play), un PTHF : « Pay To Have Fun ». Oui, tu peux tout avoir sans dépenser un centime. Mais bordel de merde, Jean-Michel, prépare ta bêche, parce que va yavoir du FARMING.

J’ai plus de 1600 heures sur le jeu, et j’ai très récemment acheté 3 nouvelles Warframes, parce que j’avais la FLEMME de les farmer : d’abord Garuda (car à farmer dans la Vallée et j’ai horreur de ces maps open world du cancer [niveau temps de chargement, connexion avec les autres joueurs, et distances infinies à parcourir en sautant comme des abrutis]), puis Baruuk (pareil, faction dans la ville à côté de la Vallée), et enfin Ivara (faut prier pour tomber dans les pourcentages de chances de drop ridicules dans certaines missions d’espionnage à faire parfaitement).
J’avais eu le courage de farmer Equinox (8 putain de plans à farmer sur un boss sur Uranus de chiasse et ses passages sous-marins infernaux). J’avais eu le courage de farmer Atlas, Hydroid et Mesa sur des bosses du Mal à refaire encore et encore. J’avais eu le courage de farmer Nidus sur l’unique map qui le propose avec des acharnés du même genre. Mais il y a des trucs où simplement tu te dis… « Non, allez vous faire foutre. » Comme Saryn. Comme Nekros. Comme Excalibur auparavant (des drops sur le mini-boss Ambulas qui est une plaie à « invoquer »). Sans oublier la fameuse arme : Hema, symbole de ce jeu qui te dis « paye ou souffre » : pour la construire, dans ton clan, il te faut 150 neurodes (déjà rien que ça c’est un calvaire à rassembler) et CINQ MILLE échantillons mutagènes. Des petites saletés que tu trouves au COMPTE-GOUTTES, uniquement sur UNE planète (et les épaves Orokin mais osef). Apparemment, d’après ce que j’avais entendu, ça prendrait UN MOIS à farmer, de façon intensive, par un gros clan qui bosserait ensemble pour ça. Un truc de psychopathes.

Mais nous nous égarons.

.

.

Que peux-tu nous dire d’autre sur les Warframes ?

Les Warframes sont, sans spoiler, des armures de combat perfectionnées, dotées de capacités surnaturelles spécifiques. Créées il y a bien longtemps par les Orokins pour les Tennos, elles ont pour la plupart une version Prime, un modèle dont les plans datent de cette époque glorieuse et avec de meilleures performances (sans oublier leur look qui claque, assez chryséléphantin dans l’idée [= ivoire et or]). Elles peuvent cependant être équipées de mods, pour les améliorer : par exemple, leur donner plus de santé/bouclier/armure, plus de portée pour leurs attaques, les faire courir plus vite, etc.

Chaque Warframe a donc une spécialité : par exemple, Hydroid contrôle l’eau, Volt est maître de l’électricité, Mesa est spécialisée dans les armes à feu, etc. Les Tennos, une fois qu’ils les ont achetées ou craftées, en disposent librement et peuvent en changer littéralement comme de chemises. Suivant le type de mission que l’on va faire, il est préférable d’utiliser une Warframe adaptée à la-dite mission : Loki et Ivara sont faits pour l’espionnage, puisqu’ils peuvent devenir invisibles ou détourner l’attention des ennemis, mais ne servent pas à grand-chose en survie, puisqu’ils ont des stats en carton. Frost, Gara ou Vauban (ou Limbo mais personne l’aime 😥 ) sont très utiles pour sécuriser des objets fixes, un gros avantage pour les missions de défense ou d’excavation. Quant à Ember et Volt, on les utilise surtout pour rusher les missions de capture et d’extermination, puisque la première peut tout cramer autour d’elle, et le second permet de faire accélérer tout le monde.
Techniquement, vous pouvez faire n’importe quelle mission avec n’importe quelle Warframe, mais à haut level, ou pour des raisons d’optimisation (car TOUS les joueurs qui ont passé le stade de novices sont obsédés par le fait d’abréger le plus vite possible les missions), certaines Warframes sont privilégiées… au détriment d’autres. Comptez le nombre de fois où vous verrez un Atlas, un Harrow, une Titania, un Inaros, ou surtout un Wukong (la Warframe dont la seule utilité est… de ne pas mourir. En général.). C’est un autre petit problème de Warframe : le manque de diversité. Il existe 61 Warframes pour le moment, mais on n’en voit couramment à peine la moitié. Même si on ne compte pas les versions normales vs Prime (parce que pourquoi utiliser une version moins puissante), ce qui ramène le compteur à 38, certaines ne sont jamais utilisées. Et même, certaines sont boudées car elles gênent les autres joueurs, surtout Limbo et son passage en mode néant (il peut changer et faire changer les ennemis et alliés de plan, ce qui rend impossible de toucher quelqu’un dans le plan opposé), ou un peu Frost et ses bulles (les balles ne passent pas à l’intérieur si l’on est à l’extérieur), ou Garuda/Nidus s’ils ne désactivent pas les ennemis empalés/infestés qui ne peuvent être tués.

De nouvelles Warframes (et leurs armes associées) sont dévoilées au fil du temps par les développeurs, généralement pour une mission d’histoire (Inaros, Titania, Harrow…), une nouvelle zone de jeu (Revenant, Garuda, Baruuk…), ou bien tout bêtement des versions Prime (« Des mecs ont encore découvert une nouvelle version Prime d’une Warframe au fin fond d’un temple Orokin paumé… » -> la bonne excuse, même si ça respecte le lore).

.

.

Pour les armes, ça marche comment ?

Il existe 3 grands types d’armes :
– les armes principales : fusils, snipers, fusils à pompe et arcs.
– les armes secondaires : pistolets, doubles pistolets et armes de lancer.
– les armes de mêlée : lames, doubles lames, bâtons, marteaux, armes de lancer, fouets, armes de càc et épée avec bouclier.

Outre la puissance brute, il existe 3 grands types d’optimisation pour les dégâts :
– les coups critiques : c’est tout bêtement un pourcentage de chance qu’à chaque tir/coup, l’arme fasse plus de dégâts qu’en temps normal. Il y a aussi le multiplicateur de critique à gérer, histoire que vous rentabiliser au maximum la puissance de votre coup critique. Certaines armes, avec des arrangements précis de mods, peuvent arriver à 100% de chance de critique, voire plus (les histoires de « critique rouge », toussa toussa).
– les chances de statut : une arme avec un haut taux de chance de statut permettra d’infliger un statut spécial à un ennemi en plus des dégât du tir/coup : brûlé, paralysé, empoisonné, etc.
Il y a 3 statuts physiques (impact, perforation et tranchant), 4 statuts élémentaire (électricité, feu, poison et glace) ou leurs 6 composés (viral, corrosif, gaz, radiation, magnétique et explosion). Chacun des statuts est plus ou moins efficace contre les armures, bouclier et chair (spécialité des Corpus, Grineer et Infestés), donc chacun fait sa sauce selon ses préférences, même si la corrosion, le viral et le tranchant sont le trio de tête niveau efficacité.
– les dégâts par canalisation : on « injecte » de l’énergie dans l’arme de mêlée pour faire plus mal, mais absolument personne n’utilise ce système car l’énergie est infiniment plus utile pour utiliser ses pouvoirs de Warframe, et on en a rarement trop (et c’est une denrée qui peut être rare).

Et comme toujours, certaines armes sont juste OP (Opticor, Arca Plasmor, Zarr, Soma Prime, Ignis Wraith, Sicarus Prime, War, Nikana Prime, Atterax…), tandis que certaines ne méritent même pas d’exister (les versions MK1, Fang, Machete, Shiev, Seer, Akzani, épée Pangolin, dague en céramique, Gorgon, Javlok…).
Evidemment, vous trouvez certaines armes qui deviendront vos p’tites préférées, malgré leurs défauts (Double Grakata [un torrent de balles à + de 50% de chances de critique dans la tronche des ennemis], Akjagara un peu, Boar Prime, Hate, Nami Skyla Prime [avec 100% de chance de statut et qui soigne à chaque fois qu’un ennemi subit du statut :ok_hand:] et mon Boltor Prime du plaisir <3) et d’autres qui vous sortiront par les yeux (Burston et Kraken parce que tirer des rafales de 3 balles ça me tue les nerfs, les Ballistica, la majorité des arcs et snipers parce que va viser à la manette, les Tigris qui tirent une fois par mois et le reste du temps tu recharges, Castanas/Talons et Tonkor du suicide assisté, Guandao et ses 3 de dégâts alors que c’est l’arme de Barbe Blanche dans One Piece, les Lato, Cycron, les Dual Toxocyst de la trahison, etc.)

.

.

En bref, tu peux faire une petite liste de qualités et de défauts ?

Allons-y ! o/

Qualités :
– Le jeu s’ouvre dans une fenêtre qui s’ouvre et se réduit instantanément, et s’adapte à tout changement de résolution/dimension instantanément. Et franchement, c’est rare, alors que c’est juste parfait.
– Jeu 100% gratuit. En théorie.
– Les dévs ont (enfin) adapté les déplacements du curseur dans les menus à une manette (même ça reste quand même plus simple et rapide à la souris).
– Jeu en 60 FPS pour 1 Go de RAM. En théorie.
– Plein de vidéos/tutos/forums trouvables sur toutes sortes de sujets, par les joueurs et pour les joueurs (la commu est très active). Dont le site http://warframe-builder.com pour que les joueurs partagent leurs builds d’armes/Warframes, ce qui permet d’avoir une idée de quels mods foutre sur un truc quand on sait pas quoi en faire (ou comment l’optimiser).
– Je me souviens que quand j’avais commencé le jeu, j’étais comme un gamin, parce que j’en revenais pas que tout ça soit gratuit. D’habitude, les jeux gratuits, c’est quand même pas la même qualité.
61 Warframes, des centaines d’armes, encore plus de mods. Et ça augmente encore. #GottaCatch’EmAll
– Les Warframes sont vraiment différentes les unes des autres dans leur façon de combattre, et leurs capacités sont variées. De plus, on peut modifier en partie le gameplay des Warframes grâce à des mods spécifiques qui changent la façon dont fonctionnent leurs pouvoirs.
– Les Warframes Prime sont vraiment toutes stylées, et accentuent l’élément principal des Warframes « normales », tout en respectant l’esthétique Orokin (blanc avec des machins en or autour pour le bling). La seule Warframe Prime pour laquelle j’ai gardé une partie de l’esthétique de la version normale, c’est pour la tête de Nekros Prime (je préfère la capuche de Nekros).
– L’univers de type « dark fantasy space opera » est assez original. Ce n’est pas un énième clone de Star Wars/Star Wars ou un jeu de vaisseaux à la Elite Dangerous/EVE Online.
– Les environnements sont assez diversifiés (vaisseau normal/infesté, base semi-souterraine sur une planète enneigée, ruines Orokin, vaisseau Grineer…), et on reconnaît du premier coup d’œil les styles architecturaux/des armes/des objets des grandes factions du jeu.
– Au fur et à mesure qu’on fait les missions d’histoire, de nouveaux éléments de gameplay sont dévoilés.
– Notre perso et équipement sont intégrés aux images de tutos et à quelques cinématiques d’histoire du jeu, plutôt que de mettre un perso vanilla.
– Les portes à ouvrir à deux pour empêcher les Jean-Speedrun de se barrer trop vite.
– On peut faire fermer sa gueule à Ordis (l’IA du vaisseau) en baissant/coupant son son dans les paramètres.
– On peut courir et sauter partout comme un cabri, même faire du wall jump à l’infini ou des sauts propulsés. *cherche d’autres côtés positifs parce que va yavoir beaucoup de défauts*

.

Défauts :
– Le jeu fout toujours des plombes à se lancer, même s’il n’y a pas de màj à faire.
– Il y a des mises à jour super souvent. Ce message de « Prochaine mise à jour dans 5 minutes + veuillez rester en mission le temps du déploiement » va bien vous casser les noix, puisque vous devrez quitter le jeu, le relancer, faire la màj, et enfin vous reconnecter pour pouvoir rejouer. Et en plus, le Jean-Coluche de service rajoute des petites phrases « drôles » à chaque minute du compte à rebours (donc 5 fois en 5 minutes).
(« Gnugnugnu, c’est bien qu’il y ait plein de màjs, ça veut dire que les dévs bossent bcp sur le jeu… » Ouais, bah ils ont qu’à faire des groupements de màjs plutôt que d’en faire une à la fois puis plusieurs patches dans la journée pour corriger tous les bugs qui arrivent ensuite, avec une nouvelle déco obligatoire à chaque fois)
– Quand on doit charger une nouvelle map (càd où on est pas encore allé depuis le dernier lancement du jeu), ça prend des plombes.
– Le système de vente IG via le chat est infâme. Heureusement que le site warframe.market existe (les dévs [si c’est eux, je sais même pas si c’est pas indépendant] obligés de créer un SITE spécialisé pour faire un truc qui devrait être dans le jeu).
– Le fait que tout soit fait pour te faire payer. Même les putain de couleurs de base pour customiser tes armes/Warframes/etc sont réduites au nombre incroyable de 18. Et ya même pas de noir. Tu veux avoir toutes les couleurs de base (soit 90, incluant les 18 évoquées) ? Ça fera 80 pl, enculé.
– Le fait que tout coûte une blinde en Platinums. Le moindre truc coûte presque 100 pl. Les nouveaux joueurs sont obligés de garder le peu de pl qu’ils gagnent pour s’acheter des putain d’emplacements d’armes et de Warframe. Chaque nouvel emplacement de Warframe ou de 2 armes coûte 20 platinums. Bordel.
– Les dévs qui s’amusent à faire des mini-jeux parodiques planqués dont tout le monde et sa grand-mère se foutent royalement plutôt que de fixer des bugs (comme ce putain de bug des portes automatiques qui parfois ne s’ouvrent pas).
Pas de voix en VF. Juste des sous-titres de la fainéantise.
– Les Archwings (ailes pour voler dans l’espace) sont une purge à contrôler et à faire monter en XP.
– Encore une fois, ces putain de Plaines et la Vallée que je supporte pas.
– Le bestiaire d’ennemis est pas très varié : après des centaines d’heures à tuer encore et encore les mêmes unités (5-6 différents par faction, avec quelques variations d’attaques pour faire croire que c’est pas juste des changements de skins), on se lasse quelque peu.
– Le Lotus qui ferme jamais sa gueule et te réexplique pour la 100 000ème fois ce que tu dois faire dans la mission alors que t’as passé ta vie sur le jeu (même pb que Team Fortress 2).
– Le farm.
– Les connards qui se plaignent de Limbo.
– Les connards qui se plaignent que ça va pas assez vite pour finir les missions.
– J’ai jamais su jouer correctement au clavier, mais il manque une touche pour pouvoir jouer parfaitement à la manette (j’ai dû foutre la touche du tir secondaire sur « Entrée » parce que j’en avais plus de libre).
– Apparemment, il semblerait que les chances de tomber sur des loots rares pour les reliques diminuent avec le temps de jeu d’une session. Il faut alors quitter et revenir pour avoir de nouveau des chances « normales ». Je sais pas si c’est une méthode pour faire rester en début de partie (« Ouah, j’ai eu un loot rare, la chance ! Restons sur le jeu, ce qui augmenter mes chances de dépenser mon fric !« ) et faire quitter/payer les gros joueurs (« Putain, j’arrive plus à rien looter, donc soit je m’arrête pour aujourd’hui et je reprendrai demain, soit je m’acharne mais ça risque de rester de la merde et je devrai recommencer à farmer davantage de reliques ensuite, ce que personne n’aime, soit j’en aurai marre et je les paierai avec des platinums obtenus via des échanges ou via du fric.« )
– Le jeu n’est pas cross-plateformes. Les versions PC, Xbox One, PS4 et maintenant Switch sont indépendantes.
– Les « amis » IG ne servent à rien la quasi-totalité du temps.
– Le farm.
– Parfois, faut se tartiner au moins une heure de live de partenaire officiel de Warframe sur Twitch pour gagner des trucs IG moisis. (mais bon, je fous ça dans une fenêtre en petit, son coupé, et je fais autre chose, héhé)
– Je veux bien que les putain de consommables style feux d’artifices ne soient utilisables qu’une seule fois. MAIS PUTAIN, PAS DES FLÈCHES SPÉCIALES QUE J’AI PAYÉ AVEC DES DUCATS. #NeverForget è_é
– Ya presque jamais de « présents du Lotus » pour filer des Catalyseurs Orokins alors que c’est quasi indispensable (ça double la capacité de mods pour une arme, soit 60 au lieu de 30) et que ça coûte 20 pl pièce sinon (vu que c’est impossible à trouver autrement).
– Le farm à l’infini, putain.
Si tu n’appartient pas à un clan, tu ne peux ni faire d’achat/vente avec des joueurs, ni avoir des armes/Warframes/Archwings spécifiques. Merci de nous laisser le choix…
– Les bosses de raid dans les Plaines sont vraiment des sacs à PV avec des phases vraiment longues et chiantes, et donc faut des amis pour les affronter. Même si on peut techniquement se les soloter, faut un build pété (avec une préparation à rallonge) et savoir exactement quoi faire à quel moment…

.

.

.

Voilà j’espère avoir réussi à présenter de façon simple et concise tout ce que Warframe propose, son histoire, son gameplay, ses bons et mauvais côtés, etc. Même si vous avez bien compris que le jeu est et reste un F2P qui doit se financer par les micro-paiements, il est assez fun à jouer, parce qu’on a envie de débloquer toutes les Warframes, créer des builds pétés pour ses armes et défoncer des ennemis par milliers de toutes les façons possibles. Et bien sûr, le jeu est bien plus fun avec des amis.

Et puis, pour le farm… même si j’ai effectivement passé ma putain de vie sur Hydron à défendre le même éternel caisson de cryostase face aux Grineer, je joue avec la fenêtre du jeu à droite (sur environ 2/3 de l’écran), son coupé, et je regarde des vidéos Youtube à gauche d’un oeil tout en jouant. Ça passe le temps, ça le rentabilise, et ça m’a permis de voir des centaines de vidéos de lives de Bob Lennon. Des lives qui durent entre 2 h et 8 h, et où il se passe pas forcément grand-chose de foufou. Mais bon, j’les mets en vitesse x2 #Optimisation

.

Allez, j’vous dis à la prochaine pour un article plus proche de ce que je fais habituellement sur un sujet qui me plaît beaucoup. D’ici là, je vous dit : Bonne année, bonne santé et… Tschaw ! o/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s