Toutes les références culturelles dans One Piece – 8) Jeux vidéo

(Suite au fait que WordPress n’en pouvait plus et que je ne pouvais plus rajouter du texte sur l’article principal, j’ai dû le découper. Voici la partie 8.)

.

Même les jeux vidéo sont parfois utilisés par Oda :

– les super-colverts d’Alabasta (comme Karoo) font penser aux Chocobos, volatiles coureurs emblématiques de la série Final Fantasy, servant de montures aux gens. ;

– Oda a utilisé le personnage de M. Bison (le grand méchant et l’un des persos les plus OP) de la licence de jeux de versus fighting 2D Street Fighter pour le design de Shiliew de la Pluie. ;

– Le roi Elisabello II ressemble pas mal à King Hippo, un boxeur de la série de jeux Punch Out! : ils sont torse nu, portent des gants de boxe et une couronne, et ont une bouche assez large et un air renfrogné. Son nom vient en revanche de la reine d’Angleterre Elisabeth II. ;

Doflamingo lui-même doit peut-être en partie son nom, son thème espagnol et quelques autres petites choses à Don Flamenco, lui aussi un boxeur de Punch Out!. Il est assez fin et musclé, mais est aussi connu pour être le combattant qui peut être mis KO le plus rapidement dans les deux jeux où il est apparu (15 s sur NES et 17,74 s sur Wii), ce qui est plutôt l’inverse pour le Dragon Céleste déchu, totalement increvable.
Toujours souriant (de façon arrogante), c’est aussi un adversaire fourbe, car la première fois qu’on le rencontre, il tente de persuader Little Mac de le frapper en le raillant. Lorsque Mac le fait, Flamenco lâche son grand Uppercut Flamenco, qui peut réduire la barre de santé d’un Mac d’environ un tiers. Cependant, il est possible d’esquiver l’uppercut en cas de réaction assez rapide. Quand il se relève d’une mise au sol (knockdown), Don Flamenco perd son sang-froid et spamme rapidement son uppercut jusqu’à ce que Mac finisse par être assommé (Doflamingo se relève toujours plus énervé). Il est l’un des rares boxeurs à pouvoir être ‘’infinisé’’ (frappé en boucle), en alternant les coups de poing gauche et droit au visage jusqu’à ce qu’il tombe (inverse de Doflamingo qui apprend vite).
Tout ceci concernait la version NES ; pour la version Wii, c’est globalement la même chose, à part qu’en raison de ses attaques variées, il est l’un des adversaires les plus difficiles à vaincre jusqu’à présent. Les joueurs inexpérimentés peuvent souvent prendre trop de temps pour le mettre au sol au premier ou au deuxième tour. ;

– Quant au conseiller d’Elisabello, Dagara, il semble être inspiré du Dr Robotnik (Dr Eggman en VO) de l’univers de Sonic, pour le physique (grande moustache hirsute, petites lunettes rondes, corps en forme d’oeuf et membres fins) et pour leur grande intelligence : Dagara est le stratège militaire du Royaume de Prodence ; il forma une alliance avec plusieurs autres gladiateurs pour protéger son roi dans le bloc B (et les trahissant ensuite), et il semblait très bien informé en ce qui concerne les autres compétiteurs du Colisée / Robotnik est un savant fou au QI de 300 qui maîtrise des domaines aussi variés que les stations spatiales, la robotique, la génétique, la mécanique… ;

– Le fait que ce gros tas de Machvise réussisse à voler malgré son obésité, couplé à son costume bizarre et le fait qu’il soit un peu attardé est, je pense, une référence à Mario. Mario raton-laveur est une transformation du personnage intervenant lorsqu’il touche une super feuille, depuis Super Mario Bros. 3 (NES). Cela lui permet de planer dans les airs et donner des coups de queue aux ennemis. Il a donc un costume rouge (si on oublie sa salopette) avec une queue, une casquette avec son symbole, et il plane allongé en écartant les bras : 3 points communs avec Machvise.

Et ce n’est pas tout ! Car l’autre transformation très connue de Mario est Mario tanuki, quand il obtient une super feuille ou un costume de tanuki. Elle lui permet aussi de voler et de donner des coups de queue, mais aussi de se changer instantanément en statue invulnérable (car selon la légende japonaise, les Tanuki pouvaient se transformer en statue grâce à une feuille), ce qui peut détruire quasiment tous les ennemis en l’utilisant dans les airs, car il s’écrasera tel un Thwomp (visible dans cette vidéo sur Super Mario Bros. 3). OR, la technique habituelle de Machvise est justement de s’envoler doucement… avant d’activer les pouvoirs de son fruit du démon (le Ton Ton no Mi) et de peser soudain plusieurs dizaines/centaines/milliers de tonnes (jusqu’à 10 000 T), dévastant ainsi la zone où il atterrit brutalement. ;

Shuuin (Aspireine en VF) est la directrice de l’Usine des Smiles et se bat avec un gros aspirateur dont la partie principale est sur son dos. Cela rappelle l’arme de Luigi dans la série de jeux Luigi’s Mansion, où il se balade bon gré mal gré dans des bâtiments hantés. ;

– Une théorie peu connue mais très probable de fans japonais avance qu’Oda se serait inspiré des Sept Héros du RPG Romancing Saga 2 (sorti sur Super Famicom en 1993) pour créer les 7 Grands Corsaires (image comparant les personnages). Les Sept Héros sont les principaux antagonistes du jeu. Ils avaient autrefois sauvé le monde d’une terrible menace, puis ont disparu sans laisser de trace pendant des siècles, avant de revenir tous changés en démons, pour se venger de ceux qui les ont oublié, eux et leur sacrifice. La famille royale d’Avalon les combat au fil des générations, les battant un par un. Cela aurait déjà un rapport avec les Corsaires, qui sont des pirates travaillant désormais pour le gouvernement mondial ? Il y a trop de coïncidences pour que ce soit simplement du hasard :

1) Rocbouquet – C’est la sœur de Noel et la seule femme des Sept Héros. Elle est d’une race pouvant assimiler les spectres, et peut charmer n’importe quel homme, aimant leur donner des ordres. Elle aurait été la reine de la Jungle, contrôlant tous les hommes des villages de la Jungle. Son attaque signature est « Tentation », qui charme tous les hommes du groupe adverse. Elle a un grand intérêt pour les trésors et tente de résoudre le secret d’un ancien temple dans la jungle au moment où le joueur la rencontre. Elle rêve de se marier avec Wagnas. (-> Hancock) |

2) KujinshiRessemblant globalement à un démon, il vole l’énergie vitale et les âmes pour gagner de la puissance, et a pour but la domination mondiale plutôt que la vengeance. Il est assez faible avant d’absorber de l’énergie et voulait donc aussi devenir plus fort. Il fut le dernier à rejoindre le groupe des Héros, principalement parce que tous les autres membres le détestent à cause de son comportement mal élevé et sa nature impulsive. (-> Moria) |

3) Dantarg – Bien qu’il ne soit pas intéressé par la guerre ou la vengeance (il n’a pas rejoint l’attaque des Sept Héros contre l’humanité), ce vétéran montre une obsession pour le combat, et continua à absorber les puissants monstres du district Nazaire pendant plus de 1000 ans pour devenir plus puissant et améliorer ses compétences. C’est un énorme homme-bête avec la capacité d’absorber et d’assimiler les races (un genre de centaure qui peut accumuler des éléments de divers animaux) qui est spécialisé dans le combat au corps-à-corps, et l’un des plus puissants des Sept Héros. Il a quatre formes et devient plus puissant à mesure que le joueur augmente de niveau. Il souhaite juste faire de bons combats avec des guerriers. (-> Kuma) |

4) Bokuohn – Un démon marionnettiste très intelligent, sournois et rusé, dont le but est de gagner de l’argent en utilisant ses médicaments/drogues. Ancien avocat, il avait pour rêve de réaliser un exploit qui changerait la politique et l’Histoire. Il a rejoint le groupe en utilisant des manipulations subtiles et des ruses stratégiques contre ses ennemis. C’est l’un des Héros les plus faibles, mais il peut contrôler les gens/monstres tels des marionnettes (et les utilise en premier lieu pour se battre à sa place), et possède le plus grand nombre de serviteurs (humains et monstres) parmi les Héros. Bien que l’image publiée pour lui soit celle d’un vieux, il est montré sous une forme plus jeune dans des œuvres dérivées. Sa technique spéciale, « Marionnette », lui permet de contrôler tous les adversaires. (-> Doflamingo)
(en plus, dans Romancing SaGa 3, un homme d’affaires de Wilmington et leader d’une grosse compagnie s’appelle
Fullbright, tout comme une attaque de Doflamingo) |

5) Subier – C’est le cousin de Wagnas, qu’il soutient et en qui il a toute confiance. C’est un hybride mi-homme mi-poisson (enfin, mi-pieuvre), mais dans sa seconde forme, il fusionne et a en plus le corps d’une baleine. Il a le contrôle de différents créatures marines et de pirates. Son attaque signature est « Maelstrom », un coup puissant fait entièrement à base d’eau. Son passe-temps est le surf. (-> Jinbe) |

6) Noel – Un maître épéiste qui tient toujours parole. Noel est très puissant, avec un code d’honneur et code moral strict. Il est toujours calme et peut choisir le débat au combat, car c’est un gentleman. Habillé de noir, il est très musclé et excelle dans le combat au corps-à-corps et à l’épée. C’est un ami proche de Wagnas, pour qui il est un bras droit loyal. Il a deux ans de plus que sa sœur Rocbouquet, qu’il aime beaucoup, et ils sont les deux Héros qui ressemblent le plus à des humains. Son hobby est l’observation astronomique. (-> Mihawk) |

7) Wagnas – Le leader et cerveau des Sept Héros, qui créa le groupe dans l’espoir de sauver le monde. C’est l’un des membres les plus puissants, qui préfère la force brute aux machinations sophistiquées ; cela contraste avec les méthodes de Noel, son meilleur ami. Il a des caractéristiques d’ange et de papillon, mais malgré son air très féminin, c’est bien un homme (même si c’est assez flou, les testeurs n’auraient pas considéré Wagnas comme étant une femme). Il a réduit en esclavage la race Iris pour qu’elle exécute ses ordres, et réside dans un château volant au-dessus du Royaume de l’Est. Wagnas a aussi la distinction d’être le seul des Sept Héros à n’utiliser aucune attaque physique, toutes ses attaques étant basées sur la chaleur ou les problèmes de statut. Son attaque signature est le Psycho Bind, qui fait beaucoup de dégât à un personnage ciblé (avec une chance de le paralyser) et des dégâts collatéraux et problèmes de statut à ceux proches de lui.

Apparemment, son intrigue est qu’il voulait trouver une ancienne inscription indiquant l’emplacement d’une arme si puissante qu’il pourrait l’utiliser pour s’emparer d’un pays. (-> Crocodile ?)
(L’ambiguïté sur son sexe pourrait confirmer la théorie du « Croco-Girl », par rapport au chantage du secret entre Ivankov et Crocodile, et qui voudrait dire que Crocodile était auparavant une femme.) |

(attention, tout ceci vient principalement de la page Wiki JAPONAISE de Romancing SaGa 2, et le traducteur automatique Google étant ce qu’il est (càd pas terrible), il est possible que certains trucs aient été un peu compris de travers (mais le wiki du jeu était heureusement en anglais). Mais j’ai fait ce que je pouvais, esti d’calice.) ;

Killer, le pirate masqué de l’Équipage d’Eustass Kid, peut faire penser à Vega (Balrog au Japon) de la série de jeux vidéo de combat 2D Street Fighter. Les deux personnages sont blonds, portent couramment un masque (en permanence pour Killer), combattent avec des lames, sont très rapides et agiles (voire acrobatiques) dans leur manière de combattre, sont au service d’un chef plus puissant (Eustass Kid/M. Bison), n’ont pas de pouvoir surnaturel chelou, etc. S’ils aiment la violence et sont assez narcissiques (à l’extrême pour Vega), ils ne sont pas pour autant des brutes écervelées et sont assez intelligents et éduqués, préférant conclure des alliances s’ils le peuvent (et veulent). Cependant, si One Piece se passait dans le monde réel, Killer serait écossais, et pas espagnol comme Vega. ;

– J’ai trouvé ça un peu par hasard et je ne sais pas si c’est vrai, mais les Genma de la série Onimusha m’ont fait penser aux Germa 66. Outre la ressemblance des mots,  »les Genma sont une race diverse de créatures qui viennent dans toutes sortes de formes infernales. Certains sont des phénomènes apparaissant naturellement, tandis que d’autres ont été fabriqués par des scientifiques démons, notamment l’éminent Guildenstern. La plupart des Genma n’ont qu’un niveau basique d’intelligence, avec un instinct leur faisant semer mort et destruction. Cependant, il existe de rares espèces de Genma qui possèdent leur propre intelligence et leur propre personnalité. » (source)
Cela concernerait tous les soldats Germa (les quelques individus clonés à l’infini qui servent de soldats  »zombies »), mais aussi en particulier les enfants royaux : Ichiji, Niji et Yonji sont très doués au combat mais n’ont ni émotion, ni réels désirs (à part peut-être charnels) ; Reiju a toujours ses émotions mais est obligé d’obéir aux ordres de son père ; Sanji a lui intelligence, émotions et libre arbitre. ;

– Toujours pour les Germa 66, le concept d’une armée sans territoire qui se vend au plus offrant est similaire aux ‘’Militaires Sans Frontières’’ (en français dans le texte) de la série Metal Gear, dans l’opus MGS: Peace Walker (2010). C’était une compagnie militaire privée fondée et dirigée par le célèbre mercenaire Big Boss au début des années 1970. Abandonnant leurs pays d’origine, les ‘’soldats sans frontières’’ ont loués leurs services à tous les clients, sans distinction de nation ou d’idéologie, opérant à partir de leur base-mère située au large de la mer des Caraïbes.
MSF fait elle-même écho aux sociétés militaires privées, comme Blackwater USA, qui sont le résultat de la privatisation des forces des États-Unis depuis la fin de la guerre froide, et dont le poids augmente de façon croissante depuis les années 1990, en lien avec les conflits afghans et irakiens et du fait de menaces émergentes tels le terrorisme islamiste et la piraterie moderne. ;

Nico Robin partage pas mal de points communs avec la célèbre Lara Croft de la licence Tomb Raider : se sont des femmes archéologues, avec un parent qui l’était aussi (Lord Richard Croft / Nico Olvia), étaient très précoces intellectuellement, ont eu une éducation poussée mais ensuite une enfance délaissée et exposée aux dangers (ce qui leur a appris à survivre n’importe où), et sont habituées à fourrer leur nez partout (et ont une poitrine généreuse). Elles ont toutes les deux une réputation mystérieuse et sulfureuse, et elles ont découvert des trésors archéologiques. Après l’ellipse, Robin porte des lunettes de soleil teintées d’une couleur orange-marron, comme les petites lunettes rondes qu’avait Lara dans les premiers opus de ses aventures.
On note quand même des différences, comme les origines aristocratiques de Lara, sa tenue bien plus militaire par rapport aux tenues plus choisies pour leur style de Robin, que Lara est bien plus physique (escalade, acrobaties, pilotage de véhicules à fond de train…) et que Robin semble bien plus amicale que cette sauvage de Lara. Lara Croft a une petite vingtaine (encore moins après le reboot), tandis que Robin a 30 ans après l’ellipse. Selon Oda, si One Piece se passait dans le monde réel, Robin serait Russe, pas Britannique (et si elle n’était pas pirate, elle serait hôtesse de l’air…). ;

– Ce n’est qu’une supposition personnelle, mais la très longue chevelure rouge de Calgara me fait penser à celle de Blanka de la licence Street Fighter. Dans sa biographie, le petit Jimmy a survécu à un crash aérien dans la jungle brésilienne, alors qu’il n’avait que 5 ans (donc en 1971). Devenu « sauvage » après tant d’années passées dans la jungle, sa mère le retrouve en fin du tournoi de Street Fighter II: The World Warrior (sorti en 1991 sur Arcade et 1992 sur SNES) et le reconnaît grâce aux anneaux fixés sur ses jambes. Calgara n’a pas d’anneaux aux pieds mais c’est lui aussi un ‘’homme sauvage’’ très fort et doué à la baston. Les deux ont aussi l’habitude d’être torse nu. ;

– Dans la traduction anglaise du chapitre 315 (3ème partie du Davy Back Fight), Foxy détourne l’attention de Luffy en lui criant  »Look ! A three-headed monkey ! ». C’est une réplique de la série de jeux vidéo d’aventure en point’n’click Monkey Island créée par LucasFilm Games (futur LucasArts) en 1990. Si le premier opus – The Secret of Monkey Island – est un succès mineur aux USA, le jeu et ses suites devinrent des blockbusters sur PC et Amiga en Europe.
Monkey Island se déroule au XVIIe siècle, du temps de la piraterie, dans les Caraïbes et dans l’île de Mêlée. Malgré ce contexte, la série comporte de nombreux anachronismes, du fait du genre humoristique des jeux. On y suit les (més)aventures de l’infortuné Guybrush Threepwood alors qu’il se bat pour devenir le pirate le plus célèbre des Caraïbes, défaire les plans du méchant pirate mort-vivant LeChuck et gagner le cœur de la gouvernante Elaine Marley. L’intrigue de chaque jeu implique généralement la mystérieuse Monkey Island et ses secrets impénétrables.
Le singe à trois têtes en question est un singe mythique qu’on trouve sur Monkey Island. C’est une catchphrase souvent répétée par Treepwood : « Regardez derrière vous, un singe à trois têtes !« , habituellement dans le but de distraire momentanément quelqu’un afin de lui voler quelque chose. On peut notamment citer le moment où, une fois capturé par les cannibales de leur village, Threepwood peut répéter la phrase afin de tenter de s’échapper (sans succès). Ironiquement, le singe en question apparaît derrière les cannibales, mais ils ne le croient plus et ne se retournent pas.
.
IL EST VRAI que j’étais sur le point de traiter (une nouvelle fois) les mecs de Glénat de branquignols et autres noms d’oiseaux pour avoir traduit ça par ‘’Regarde là-haut !’’, perdant ainsi la réf originale, alors que… celle-ci n’existait pas à la base. En effet, grâce à mes fidèles OCR japs, j’ai vu que Foxy disait : 上を見ろ = Ue o miro = Look up/Regarde en haut. OK, un point pour Glénat. Putain de Ricains qui commencent à faire comme ils veulent…
(je mets quand même un petit lien dans la foulée où Glénat tente d’expliquer sa politique de trad, ainsi que le florilège de commentaires en-dessous qui leur fait comprendre que comme ils font n’importe quoi suivant leur humeur du moment plutôt que de choisir une position et de s’y tenir [noms japs OU traduits], ça donne de la merde et ils s’attirent les foudres des deux camps.) ;

– . ;

.

.

.

Voilà, c’est tout pour les bouquins ! Du moins pour l’instant… Dans la partie 9, nous traiterons du Japon. 🙂

Tschaw ! o/

Une réflexion au sujet de « Toutes les références culturelles dans One Piece – 8) Jeux vidéo »

  1. Ping : Toutes les références culturelles dans One Piece (personnages et lieux) | DJOnePiece300

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s