Fate/Grand Order – Présentation et critique

Hello Masters ! Aujourd’hui, on va parler d’un gros jeu F2P sur mobile auquel je joue depuis 5 mois : Fate/Grand Order, abrégé FGO.

Fate/Grand Order fait partie de la licence Fate, un regroupement de mangas, light novels, jeux vidéo, anime, OAVs et films d’animation se déroulant dans le même univers. Il y en a pour tous les goûts. Cela a commencé avec Fate/Stay Night, un visual novel avec des scènes érotiques sorti début 2004 au Japon, et 15 an après, nous sommes à une trentaine de titres dans la franchise.

FGO_panel_fix

Personnellement, encore récemment, je ne connaissais que de très loin Fate. Je voyais des fanarts passer de temps à autres sur Pinterest lors de mes sessions de téléchargement intenses d’images, mais à part Nitocris et Abigail Williams, je ne savais pas les noms des persos, sans parler du scénario. Encore aujourd’hui, je suis encore assez novice dans la licence.
J’ai vu les 2 saisons de Fate/Zero, qui se situe au début dans l’ordre chronologique de l’univers (cela se déroule plusieurs années avant Fate/Stay Night), ainsi que la série Fate/Stay Night originale, la pierre angulaire et partie la plus connue de la licence. Les problèmes sont toujours les mêmes : trouver des épisodes licenciés n’est pas toujours facile (surtout si on cherche plus que le streaming…), c’est presque toujours planqué sous 1fichier/Uptobox avec leur temps d’attente casse-burnes entre 2 téléchargements (2 heures pour le premier), et il faut que je trouve le temps de regarder après coup.

.

&&ba,nnr

Scénario : C’est le même pour Fate/Zero et Fate/Stay Night -> La Guerre du Saint Graal comporte sept Masters qui s’affrontent dans la ville de Fuyuki au Japon lors d’un Battle Royale, à l’aide de leurs pouvoirs magiques, compétences diverses (prévoyance, déduction, planification, alliance/trahison…), et de leurs Servants qu’ils ont préalablement invoqués. Le dernier d’entre eux pourra s’approprier le Graal et faire exaucer son vœu le plus cher…
La magie est assez  »traditionnelle » dans sa forme, avec de l’alchimie, de la mana, des grimoires, des potions, la manipulation des éléments… Le seul point original sont les  »circuits magiques », l’équivalent du système sanguin mais pour la magie ; plus il est développé chez quelqu’un, plus sa magie est puissante, et s’il est endommagé ou détruit, plus de magie pour lui (et son corps douille bien fort).
Mais parlons du point principal : Les Servants et les Masters sont les éléments emblématiques de Fate/. Un Servant est un Esprit Héroïque invoqué par un Master, auquel il jure allégeance, et pour lequel il se bat fidèlement (en général), comme un familier. Le Master donne de la mana, le Servant combat. Ce sont tous des figures qui ont marqué l’Histoire : grand(e) roi/reine, magicien(ne) doué(e), guerrier(e) puissant(e)… On retrouve également des persos de légende ou de fiction (comme Hercule, Robin des bois ou le Comte de Monte-Christo), voire des dieux/déesses (Quetzacoatl, Euryale, Ishtar…).

Le scénario dans Fate/Grand Order ne concerne pas une guerre du Graal, mais quelque chose de bien plus importante : la sauvegarde du futur de l’Humanité par la correction de Singularités, des anomalies dans le cours de l’Histoire. Le joueur incarne un Master de l’Organisation de sécurité Chaldea, une station isolée du monde où des experts magico-scientifiques mènent de nombreux projets, notamment l’observation de l’avenir de l’humanité pour repérer une éventuelle menace de celui-ci.. Tout se passait bien jusqu’à ce que la survie de l’humanité soit soudainement menacée pour la fin de l’année [dépend de la version ; 2016 au Japon et 2018 aux USA]. Il nous faudra alors utiliser la technologie Rayshift pour voyager dans le temps et l’espace, afin de corriger les Singularités menaçant la stabilité de l’Histoire. Le nom de cette mission : « Grand Order ».

&&babylonia
(L’affiche pour l’anime reprenant la Singularité de Babylone.)

L’histoire principal compte une singularité servant de prologue (la Singularité F), puis un certain nombre – où vous résoudrez la crise au niveau local en vous alliant à divers Servants et en vous confrontant à d’autres – jusqu’à la Singularité Finale où vous affronterez l’instigateur en chef du problème (= le Grand Méchant). En plus de cela, des événements sont organisés à certains moments de l’année : Saint-Valentin, été, Halloween, Thanksgiving, Noël, ainsi que d’autres comme le Nerofest en septembre. Les events sont souvent répétés l’année suivante (en  »Rerun » ou  »Revival »), ce qui permet aux nouveaux joueurs de pouvoir le faire une première fois, et qui donne à ceux qui l’ont déjà fait un matériau très rare (le Cristallized Lore) et l’opportunité de pouvoir obtenir de nouveau des récompenses.

.

En tant que free-to-play, le jeu fonctionne sur un principe de points d’énergie (les AP) qui se rechargent au fil du temps (1 AP toutes les 5 min), comme pour les jeux Facebook par ex. Cela symbolise la mana utilisée par le Master pour alimenter ses Servants. Chaque mission demande plus ou moins d’AP pour la lancer, suivant sa difficulté (de 3 ou 4 pour les premières missions à 25 à la fin de l’histoire). Des missions quotidiennes sont également renouvelées toutes les 24h, avec 4 niveaux de difficulté (coûtant 10, 20, 30 et 40 AP), afin de gagner des cartes d’expérience pour faire monter de niveau les Servants, des matériaux rares pour améliorer leurs pouvoirs, et des QP (dépensés par milliers pour diverses choses).
Sachez aussi qu’à chaque nouveau niveau gagné par le Master, ses AP sont remis au maximum, et les AP qu’il avait encore sont rajoutés en surplus à ce nombre (ex : 120/100). Il faut alors se dépêcher d’utiliser ce trop-plein d’énergie, car on ne gagne plus d’AP toutes les 5 minutes si la barre est remplie à plus de 100%.
Pour récupérer instantanément de l’énergie, on peut utiliser des  »pommes » en or, argent ou bronze qui nous rendent respectivement 100% des AP max, 50% des AP ou 10 AP. Les pommes sont obtenables avec d’autres matériaux dans divers events, pour vous être connecté lors de certaines semaines spéciales (cf login streak), ou données par les dévs comme compensation après divers problèmes.

&&team
(un exemple de team bien vénèr, équilibrée entre DPS et support)

Niveau gameplay, nous sommes sur un RPG au tour par tour. Vous avez une équipe composée au maximum de 5 de vos Servants + 1 Servant sélectionnable parmi ceux des autres joueurs. Les Servants sont 3 sur le terrain à la fois, envoyés dans l’ordre de votre équipe. Ils ont des capacités passives et activables, dont le cooldown et la puissance dépend de leur niveau (1 à 10). Il est possible de placer sur chaque Servant une Craft Essence, une carte qui lui donnera divers bonus de stats et de passifs (un peu comme les objets à donner aux Pokémon en combat). Il en existe des dizaines plus ou moins rares et utiles.
Chaque Servant a une classe particulière, qui est avantagée et/ou désavantagée face à une ou plusieurs autres (comme Pokémon). Par exemple, les Sabers sont faibles face aux Archers, mais forts face aux Lancers. Un Saber se prend donc 2 fois plus de dégâts d’un Archer, et lui inflige moitié moins de dégâts. Inutile de vous dire que c’est compliqué de gagner avec un double malus comme ça.

&&class

Vous pouvez voir ci-dessus le fameux tableau des affinités de classes. Les flèches rouges indiquent une efficacité supérieure, et les flèches bleues des dégâts réduits. Il y a 4 trios qui fonctionnent sur le principe de pierre-papier-ciseaux, et Shielder à l’écart (pas de bonus ni de malus ; seule Mash en fait partie).
Les Berserkers infligent 50% de dégâts en plus à toutes les autres classes, mais se prennent dégâts x2 en retour. Les Rulers sont résistants aux 2 trios de base (Knight et Cavalry). Le trio Ruler-Avenger-Moon Cancer marche comme les autres. Le dernier trio, Alter Ego-Foreigner-Berserker, fonctionne globalement pareil que les autres, même si les Alter Ego sont efficaces (x2) contre les classes Cavalry mais inefficaces (x0,5) contre les classes Knight.

Chaque manche se déroule en 2 temps : votre tour puis celui du/des ennemi(s). Chaque Servant a 5 cartes associés à lui, réparties entre Buster (spé force brute), Arts (spé remplissage de la barre d’ultra, appelé  »Noble Phantasm ») et Quick (spé générations de Critical Stars, des étoiles qui donnent des chances de faire des coups critiques, réparties aléatoirement au tour suivant). L’idéal est de faire des chaînes de cartes, en choisissant 3 cartes de la même couleur (donnant un bonus très utile dans la force, la génération de barre de NP ou de stars), et/ou en choisissant 3 cartes du même personnages (pour lui donner une attaque supplémentaire).
Les ennemis attaquent plus ou moins de fois suivant leur nombre, rareté et niveau (1 à 3 fois). Leur barre d’ultra se charge à chaque fin de tour, contrairement à vos Servants, ce qui constitue un avantage non négligeable pour eux. De plus, ils peuvent utiliser leurs capacités autant de fois qu’ils veulent et sans aucun temps de recharge, ce qui est vraiment dégueulasse. Habituellement, dès que leur barre d’ultra est pleine, ils lâcheront la purée dès le début de leur tour.
En tant que Master, vous avez droit à 3 Command Spells, des sorts puissants mais limités vous permettant de charger instantanément 100% de la barre de NP d’un Servant (1 CS), lui remettre tous ses PV (1 CS), ou même de ressusciter toute votre équipe avec leur barre de NP pleine (pour 3 CS). En cas d’utilisation, 1 Command Spell est rendu chaque jour.

.

.

.

Attention mesdames et messieurs, car nous entrons désormais EN ENFER… ou devrais-je dire AUX ENFERS, car il y en a plusieurs !

&&gacha hell 2

>1er enfer : LE GACHA
Le pire des enfers, car c’est entièrement basé sur la chance. Le gacha, c’est comme une machine à sous, sauf que vous payez avec votre sang, et que vous obtenez surtout du sel. Je m’explique : le gacha utilise des Saint Quartz (SQ), des cristaux servant de monnaie qui sont obtenues de différentes façons :
– le plus couramment, c’est au compte-gouttes, en (re)faisant des missions d’histoire 3 fois (Story/Free quests), en récompense de connexion quotidienne au jeu (login streak), après avoir terminé chaque singularité, ou encore en récupérant des morceaux de SQ lors des missions hebdomadaires (7 missions, 2 morceaux de SQ par mission, 7 morceaux pour recréer 1 SQ).
– plus aléatoirement, selon le bon vouloir des dévs du jeu : lors d’events particuliers (notamment pour les x millions de téléchargement du jeu, des posts sur FB/Twitter qui doivent atteindre un certain nombre de likes/partages)… ou bien comme excuse après chaque maintenance (surnommées  »apologems », mélange de apology [= excuse] et gem [= gemme]).
– ou en payant avec votre carte en plastique bleue, bien évidemment.
(il y a aussi des tickets, échangeables contre 1 invocation chacun, mais ils sont rarement arrachés des mains crochues des dévs donnés, alors leur utilisation est assez marginale)
Un autre gacha utilisant des  »Friend points » (obtenus quand vous utilisez les Servants de vos amis ou inversement) existe aussi, avec un tirage gratuit de 10 cartes chaque jour, mais les cartes obtenues ne dépassent pas la rareté 3 étoiles. C’est vraiment de la merde en barquette, mais comme c’est gratuit, on les prend quand même.

Il y a 2 façons de lancer le gacha : 1 invocation pour 3 SQ, ou 10 invocations pour 30 SQ (avec 1 carte de rareté 4 étoiles minimum garantie). Les joueurs continuent de débattre et de tenter de calculer les probabilités pour savoir lequel est le plus rentable, mais rien n’est vraiment encore sûr.
Le problème, c’est que les chances de tirer des cartes rares sont misérables, et que même avec la carte rare garantie, le jeu vous crachera à la gueule presque à chaque fois une Craft Essence merdique 4 étoiles que vous avez déjà en triple. Vous voulez pleurer ? Alors sachez que les Servants 4 étoiles ont en temps normal 3% de chance d’apparaître et les 5 étoiles… 1%. Si vous en voulez un en particulier, divisez ce chiffre par le nombre de Servants de la rareté correspondante. Vous obtenez les infimes chances d’environ 0,042% et 0,055%.
Il faut évidemment rappeler que certains Servants ne peuvent pas être (possiblement) obtenus (en gacha ou tout court) autrement que lors d’events spéciaux… et ceci en concerne 46 AU TOTAL.

&&rateup
(Passer de 0,055% à 0,7% pour les SSR en rate up [= probabilité de tirage augmentée temporairement], c’est pas le Pérou.)

Abandonne tout espoir, toi qui entre en ce gacha. Certains joueurs ont attendus des MOIS avant qu’un servant SSR (Super Super Rare, 5 étoiles) ne pointe le bout de son nez. Même en dépensant des centaines de SQ. Le mieux, pour votre santé mentale, est d’accepter que vous n’avez aucune chance et de prendre avec philosophie (et fatalisme) ce que le gacha aura la pitié bonté de vous offrir.
Connectez-vous tous les jours. Faites les events à fond. Economisez. Lorsqu’apparaît un gacha d’event pour un perso qui vous intéresse, tentez-le une fois, voire deux. Au pire, claquez aussi vos tickets. Laissez tomber après. Les events sont trop rapprochés pour vous permettre de vous ruiner sur un seul. Et comme bon nombre de Servants ne sont pas disponibles autrement que lors des events… Si vous voulez vraiment payer pour acheter des SQ, ne le faites que vous vos Servants favori, ou pour les périodes de GSSR (qui vous filera à coup sûr un Servant 5 étoiles parmi ceux proposé).
(Ce Google Docs montre la probabilité de tirer un SSR suivant le nombre de fois que vous utilisez 30 SQ. On peut constater que même avec 300 SQ, soit 171$, vous n’avez toujours qu’1 chance sur 2 de tomber dessus. Il faudra claquer 600 SQ pour descendre à 25% de chance d’échec (donc 75% de réussite), et 990 SQ pour 10% d’échec. Soit 565 dollars. Ça va, ça vous semble RAISONNABLE ?)

Ah oui, petite subtilité : vous pensez que comme vous avez (enfin) eu votre Servant SR ou SSR vous êtes tranquille de ce côté ? Pauvre innocent ! Chaque Servant peut avoir son Noble Phantasm amélioré jusqu’à 5 fois… en fusionnant plusieurs fois le même personnage. Et comme le Noble Phantasm constitue une part très importante d’un Servant, l’avoir niveau 5 plutôt que 1 change de façon significative son efficacité. Vous comprenez ? Cela veut dire que pour ce Servant 5 étoiles que vous aviez moins d’1% d’obtenir, si vous voulez l’avoir au maximum de son potentiel, il faudra le retrouver 4 fois de plus ! *HAHAHAHAHAHA !* (<- rire des dévs)

Ah oui, dernier conseil : N’UTILISEZ JAMAIS LE GACHA DU MODE HISTOIRE. Les probabilités sont minimales, et un certain nombre de Servants ne sont pas disponibles tant que vous n’avez pas fini leur Singularité (18 rien que pour l’histoire principale…).

.

.

&amp;&amp;farming1

>2ème enfer : LE FARM
Si vous n’aimez pas le farm, vous risquez d’avoir beaucoup de mal à apprécier le jeu… ainsi qu’à progresser. Le mode histoire augmente graduellement en difficulté, et même si les Servants alliés peuvent vous porter aisément sur les 2 premières singularités, ils finiront par avoir besoin de l’aide des vôtres. Il y a 3 catégories de choses à farmer : cartes d’XP, matériaux et QP.

Le système de cartes d’XP est très pénible, car impossible de farmer les missions des Singularités pour augmenter le niveau de vos Servants, comme on tabasse des Pokémons sauvages en boucle avant une arène. Il faut alors faire les missions quotidiennes donnant des cartes (de préférence le mode expert à 40 AP, le plus rentable de loin) et… c’est globalement tout. A part les cartes d’XP obtenues lors des gachas (surtout les 10 summons gratuits journaliers), et les Servants que vous avez eu en trop (au moins 6 fois) et que vous pouvez sacrifier en XP, on ne peut pas obtenir rapidement plus d’XP que cela (sauf exceptions, par ex pour les events ou les cartes d’XP achetables une fois par mois contre des Mana Prisms). Sachant que, bien évidemment, la quantité d’XP nécessaire augmente graduellement au fil des niveaux (et selon la rareté du Servant), rien que pour atteindre le niveau 50 ou 60, il vous faudra un bon petit moment…

– Les matériaux sont à la fois plus pénibles à trouver, mais aussi moins nécessaires. Vous pouvez avoir un Servant haut level avec des capacités en 1/1/1, c’est juste qu’il sera moins efficace (capacités moins puissants et avec un cooldown plus long). Cependant, les Servants ont quand même besoin de matériaux pour franchir certains  »paliers » de niveaux (4 au total) dont le niveau dépend de sa rareté. Pour certains, vous les aurez obtenu sans chercher, simplement en faisant les missions d’histoire et les missions quotidiennes de matériaux, mais pour d’autres… va falloir sortir les faucilles et les bêches (*rires*). Certains matériaux ne se trouvent que sur certaines missions, et le taux de drop varie aussi beaucoup. Heureusement, certains sites listent les ratios du nombre moyen d’AP par drop… mais cela reste de la théorie (putain de Octuplet Crystals…).

Les QP. Pour les nouveaux joueurs, tomber à court de ces cristaux obtenus par paquets de 10 000 (voire plus…) semble difficile à croire, mais en late game, pour améliorer vos Servants et leurs capacités à très haut level, les quantités demandées se chiffrent jusqu’à plusieurs dizaines de millions. Prévoyez donc de faire la mission expert quotidienne de QP de temps à autre (au moins pour avoir des Mana Prisms), même si les missions et les events vous doucheront d’assez de QP pour un bon moment… Même après 5 mois je suis toujours à + de 120 000 000 sans m’en être jamais préoccupé.

A ces 3 éléments se rajoutent les matériaux spéciaux lors d’events, comme les gâteaux/chaussettes de Noël (Noël 2018), les unités de bois/nourriture/eau/pierre/fer (été 2018) ou les pétales de roses (NeroFest)… Il en faut des milliers à chaque fois (pour les échanger contre des trucs utiles), et vous allez connaître par cœur les missions les plus rentables à force de les refaire en boucle…

C’est la dèche pour les récompenses. 4 SQ + 1 Summon ticket par semaine en se connectant chaque jour + 2 SQ supplémentaires si on complète les 7 missions hebdomadaires (2 fragments de SQ par mission, et il en faut 7 pour recréer 1 SQ). Le ticket d’échange quotidien est aussi un peu de l’arnaque, vu qu’on ne peut choisir qu’entre 3 ressources communes différentes (changées chaque mois). Pourtant, c’est pareil pour la version jap (wiki).
Récemment, pour avoir cumulé 20 000 likes/partages sur Twitter et Facebook, les joueurs ont eu droit à l’incroyable somme de 3 SQ (réaction au tweet). Enfin, les cadeaux du calendrier de l’avent sont eux aussi assez faméliques. (image).

.

.

&amp;&amp;dw

>3ème enfer : LE JEU LUI-MÊME ET LES DEVS
On pourrait croire qu’un jeu dont la seule version NA (nord-américaine) vient de franchir les 8 millions de téléchargements serait au top niveau dans tous les domaines, mais… pas vraiment. Déjà, même si le scénario est vraiment bien ficelé, les graphismes sont… hum. Pas que c’est moche, hein, c’est juste que tout est réutilisé à l’infini. Les décors. Les ennemis. Les PNJs. Et même les Servants ! Le putain de jeu qui tourne à 90% autour des Servants n’a qu’un seul modèle pour chaque perso* ! Seul le visage change… Même Katawa Shoujo, fait par des amateurs (de 4chan), avait plusieurs modèles par perso ! Ok, il n’y avait pas autant de persos, mais quand même ! Vous allez pas me faire croire que 2 ou 3 poses par perso c’est impossible à faire pour un studio qui doit se faire des millions… Même chose pour les animations (hors combat), c’est le minimum syndical…
(* Oui, les Servants peuvent avoir leur costume qui change quand on débloque un palier d’XP, mais je parle pour les images visibles pendant les scénarios d’histoire/events, à l’unique posture totalement figée.)

Niveau difficulté, j’ai déjà parlé du fait que les ennemis chargeaient leur barre d’ultra automatiquement, et qu’ils pouvaient utiliser leurs capacités à volonté. Mais je n’avais pas mentionné qu’ils avaient aussi des tonnes de PV : tandis que vos Servants auront grand max 14 000 PV, il n’est pas rare de croiser des ennemis à 50, 100 ou 150 000 PV. Quant aux bosses, c’est parfois plus de 500 000 PV…
Les bosses ont aussi souvent des passifs plus ou moins pénibles en général. La 6ème Singularité est réputé pour son mur de difficulté concernant les Servants ennemis (avec des passifs bien cheatés), même si certains combats auparavant (je pense notamment à un triple combat de la 5ème Singu qui m’a bien fait iech) ne sont vraiment pas aisés si vous n’avez pas quelques Servants de tier suffisamment élevé (et haut level).
Je suis actuellement bloqué au 3ème boss de Shimousa (Assassin of Paraiso), parce qu’elle a 2 barres de vie à rallonge et que mes Casters sont pas assez forts. Règle de merde de seulement pouvoir prendre la Musashi de l’histoire comme perso de support…

&amp;&amp;fanservice

Le fanservice est poussé à 200%. Il y a un nombre pas possible de personnages féminins… dont une partie assez importante sont normalement des hommes, mais ils sont devenus des femmes pour d’obscures raisons dont on ne parle jamais : le roi Arthur devient Artoria, son fils Mordred pareil, Attila le Hun (-> Altera), Jack l’éventreur, Minamoto no Raikou et ses rivaux onis Shuten et Ibaraki Douji, Xuanzang Sanzang (moine chinois itinérant), l’empereur romain Néron, le corsaire Francis Drake, Okita Souji, Oda Nobunaga, etc etc.
A part Artoria, dont on fait croire que la légende l’a changé en homme parce que les filles ça craint (normal pour le contexte de l’époque), et Miyamoto Musashi dont le changement de sexe bizarre est à la base de la Pseudo-Singularité Shimousa… tous ces persos ont été changés en meufs uniquement pour donner aux fans de quoi mater (ou faire du rule 34). On ne compte plus les filles en maillot de bain/bikini, avec des vêtements très révélateurs (Shuten Doji par ex), ou à la poitrine démesurée (Mama Raikou, Drake, Schéhérazade, Mata Hari, Gorgon, Scathath, Artoria Lancer, Passionlip, BB…).
(J’ai listé les persos du jeu sorti jusqu’à ajd sur le serveur américain, et on a 99 femmes, 80 hommes, et quelques uns hors catégories [duo Orion/Artémis, Babbage et les Mecha Eli-chan comme robots, Jaguar MAN qui a comme hôte une femme, Enkidu le non-binaire, Astolfo le trap, Nursery le bouquin, Angra le Mal incarné, Kato la poupée et Hessian Lobo le loup].)

&amp;&amp;censure

La censure est également présente dans les versions non-japonaise. La plus connue et évidente (et le cheval de bataille des fans depuis son introduction) est celle d’Emiya Alter, dont la couleur de peau est étrangement passée de  »africain » à  »je suis resté 5 min au soleil, regardez mon bronzage inexistant » (images). Comme quoi, on peut laisser Jack en slip, mais il faut white-washer Emiya, parce que les noirs c’est vraiment trop caca. Ils n’ont jamais demandé aux fans leur avis avant, et n’ont rien dit là-dessus, tentant de faire ce changement en douce.
Le plus gerbant, c’est qu’ils n’assument pas du tout, et que malgré d’innombrables plaintes des joueurs sur des forums, sous les posts Facebook/Twitter, dans des vidéos sur Youtube, etc, ils continuent de faire la sourde oreille alors que c’en devient ridicule. Même un journaliste a été empêché de parler du sujet qui fâche lors d’une interview avec le Creative Producer (source), et apparemment, lors des conventions du studio, des gardes du corps empêchaient les gens de parler de ça aux gros bonnets du jeu.
Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’ils font cette politique d’ignorer totalement les gens : ils faisaient déjà ça quand on leur demandait si Fate/Extra CCC aurait une version anglaise, même quand on venait leur poser la question en personne (source). Le jeu n’a d’ailleurs toujours pas de trad officielle, les fans ayant été obligés de la faire eux-même.
La censure pour la version chinoise atteint des proportions incroyables, où ils couvrent pudiquement Raikou, Shuten Doji et Gorgon avec des vêtements même pour les paliers supérieurs de niveaux (en donnant 10 SQ aux gens pour s’en excuser) (images comparatives)… et ont carrément retiré l’image des cartes de Boudica et Mata Hari pour la remplacer par un fond d’écran dégueulasse du logo du jeu (images).
Après le scandale Emiya Alter, les fans se sont demandés très longtemps si Abigail Williams allait être censurée, vu que c’est une loli qui finit à moitié à poil dans ses derniers paliers d’XP. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Et non, ce n’est pas pour le plaisir de voir des gamines à moitié nues, mais pour le principe de respecter le personnage de base. On est assez grand pour séparer le virtuel et le réel.
(Quelques lignes de texte auraient aussi été altérées lors de la trad, mais pas moyen de trouver des preuves concrètes… Par contre, des mots seraient interdits dans la phrase qu’on peut rajouter sur son profil de joueur, notamment tout ce qui contient  »ass » (Reddit). Il y aurait aussi des histoires de possible censure pour un truc de Lostbelt, mais je ne veux pas me spoiler et il n’est de toutes façons pas encore sorti.)

Pour en revenir au jeu en lui-même, il est assez pénible de voir qu’il y a très souvent des temps de chargement (durant jusqu’à plusieurs minutes pour lancer un combat…), et que la connexion est nécessaire en quasi-permanence, dès lors qu’on va modifier un tantinet soit peu un élément de son stuff, profil ou progression : lancer ou terminer un combat, récupérer un objet de votre boîte de réception, ou même utiliser des cartes d’XP/stats sur un Servant. C’est comme si vous travailliez dans une pièce d’un bureau, et qu’à chaque fois que vous changiez de salle pour x raison, vous aviez un contrôle d’identité…
De même, le jeu a tendance à ramer dès qu’il y a un peu trop de fumée, de feu, de coups rapides, ou autres éléments un peu trop nombreux.
On peut aussi évoquer l’incroyable optimisation du jeu pour s’adapter aux écrans plus grands des iphones… consistant simplement à rajouter des vieilles bordures autour de l’écran du jeu (source).
N’oublions pas non plus qu’il faut à chaque fois plusieurs secondes pour simplement afficher votre putain de nom de joueur lorsqu’il apparaît dans les dialogues… C’est vrai que c’est très long et compliqué d’aller chercher le contenu d’UNE variable.

J’ai encensé le scénario depuis le début, mais il faut que je vous avoue qqch : ce jeu est sûrement le premier visual novel de l’Histoire où tes choix n’ont absolument aucun atome d’incidence sur les événements en cours ou à suivre. La majorité des  » »choix » » de dialogue se résument à deux courtes phrases équivalentes, du genre  »Allons-y ! » vs  »C’est parti ! », ou une optimiste et une plus négative. Souvent, cela ne change qu’une ou deux lignes des persos qui vous répondent, mais il est courant que les deux phrases mènent à l’exacte même suite de dialogue. Dans tous les cas, la route est strictement la même pour tous les joueurs. Il pourrait y avoir un dialogue pré-programmé sans choix que ce serait pareil. Franchement, c’est pitoyable.
Un autre truc du scénario qui m’a grandement cassé les burnes est que /!\ SPOILERS DE LA FIN DU JEU /!\ après la vaporisation de Mash par le NP de Goetia, on ne peut plus l’utiliser du tout nulle part tant qu’elle ne revient pas dans la suite des événements, ce qui fait que tu dois battre Goetia et sa forme finale, et en attendant, tu dois faire tes quêtes sans Mash, alors que c’est un des meilleurs supports du jeu /!\ FIN DES SPOILERS /!\ (sélectionnez le texte avec la souris pour mieux voir).

&amp;&amp;maintenance

Les bugs et les périodes de maintenance sont la bête noire des joueurs. Parmi les principaux problèmes de l’histoire du jeu, on peut citer une fois où toutes les Craft Essences des joueurs ont été malencontreusement supprimées, une autre fois où une maintenance avait duré 20 heures (ne laissant que 4 heures aux joueurs pour se connecter et ne pas perdre leur login streak). Et enfin, très récemment, le pire qui pouvait arriver : une maintenance de 24 h au moment du lancement de l’event d’hiver 2019. TOUS les joueurs ont donc perdu leur login streak, certains alors qu’ils étaient parfois à plus de 800 jours consécutifs. Outre cette frustration s’ajoute l’interruption du login streak hebdomadaire, donc pas les 2 SQ au 6ème jour et le ticket de summon au 7ème jour, AINSI que la perte du login streak de la semaine spéciale des 8 millions de téléchargements. Heureusement, tous les joueurs ont eu 34 SQ et 30 pommes d’or de dédommagement, et le reste des récompenses de l’event ont été donnés le 20/11 (et seul compte le nombre total de jours de connexion pour les 20 SQ de récompenses tous les 50 jours), mais des flots de sel et de rage ont été déversés sur les forums et sur Twitter.
En plus, à ce jour, aucun joueur n’a récupéré son login streak… tandis que la version japonaise s’est prémunie contre cela, en comptant tous les joueurs comme connectés (source), même si les rageux diront que ce n’est qu’après l’incident de la version NA qu’ils y ont pensé (ce qui est probablement dû au fait qu’une màj de 24h sur la version JP serait impensable).
Enfin, n’oublions pas que la version américaine du jeu est VRAIMENT en retard par rapport à la version japonaise. De DEUX ANS. Ce qui fait qu’il nous manque bon nombre de Servants déjà sortis là-bas… Nous en avons 191, contre 264 pour les japonais (soit 40% de plus).

Comme disait un grand sage sur Reddit :
« We are born of the Salt, made men by the Salt, undone by the Salt; Fear the old Salt.
JP is on NG+2 while NA just started the game, in the end we are all here just to suffer. »
( »Nous sommes nés du Sel, faits hommes par le Sel, défaits par le Sel; Craignez le vieux Sel.
La version jap est en New Game+2 tandis que l’américaine vient de commencer le jeu ; au final, nous sommes tous là pour souffrir. »)

FGO - Gacha hell sunk warning others
( »En tant que quelqu’un qui a déjà sombré trop profondément dans cet enfer, avertir les autres est la seule chose que je peux faire ! »)

.

.

Bref, le jeu est cool, surtout pour son scénario (et), et les Servants sont variés, mais la version américaine souffre de tonnes de problèmes qui nuisent pas mal à l’expérience de jeu. Les dévs y sont pour beaucoup, étant incompétents, tout autant que l’équipe de com. Et le gacha a vraiment des probas abyssales. J’ai toujours pas de Merlin, putain.

 

.

.

Cet article est désormais fini, et j’espère qu’il vous aura plu ! La suite des références dans One Piece arrive bientôt, mais avec mon service civique et le nombre d’attaques avec des réfs + ou – cachées, ça a pris beaucoup plus de temps que prévu… =x

Allez, moi je retourne farmer ces saletés de Forbidden Pages et Eternal Gears ! Tschaw ! o/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s